Drop-in, Evénement, Rencontre

Séminaire avec Alexandre Jolivet

Le 29 août dernier, direction les copains de Thorvald Gym – CrossFit Rollon (j’en ai déjà parlé ici) pour un séminaire avec Alexandre Jolivet.

AJolivet
Alexandre Jolivet lors des French Throwdown 2015

Qui est Alexandre Jolivet? La réponse la plus rapide : une machine !

Bon, OK, vous êtes bien avancés. Numéro 1 français, il a disputé les Regionals et a un impressionnant parcours de sportif. Ce militaire est un ancien pousseur de l’équipe de France de bobsleigh. Et là, deuxième effet Kiss Cool, il a commencé le CrossFit en 2012. Oui, ça fait un peu plus de trois ans. Vous aussi, vous écrasez une petite larme?

Au programme de cette journée? Beaucoup de sueur et pléthore de conseils nutrition, programmation, ….

Mais d’abord on se présente.

Photo Alexandre Bouffard
Photo : Alexandre Bouffard

« Bonjour, je m’appelle Clémence et je suis accro au CrossFit depuis 1 an. J’ai du mal à arrêter la bière mais sinon, je vais plutôt bien ». Bon je n’ai pas parlé de ma prof de gym de cinquième. Mon psy est très fier de moi. Et je n’ai même pas joué les punks (comme ça a été le cas pendant ma journée d’appel à la Défense. Il faut dire qu’ils m’avaient fait manger des nouilles pourraves tout ça pour récupérer un criterium dont la mine se casse sans arrêt. Bref j’ai rencontré des militaires).

Dans la matinée, nous sommes revenus sur un certain nombre de fondamentaux, comme l’organisation d’un WOD (comment le constituer, quelle durée accorder à chaque item, …) et la mise en pratique avec 2 WODs : 1 individuel, 1 en équipe.

L’individuel : 1-2-3-4-5-6-7-8 sit up/push up/squat/burpees.

En équipe de 3 :  3000 m row, 150 wall ball, 120 KB swings, 90 fentes avec plaque d’haltéro au-dessus de la tête.

Et personne n’est mort.

Un petit barbecue Paléo par dessus tout ça et…sieste. Oui, vous avez bien lu. J’ai même des preuves.

Seminaire5

On peut donc conclure de manière légitime que le sol d’une salle de CrossFit offre rebond pour les DU, amorti pour l’haltéro et confort pour un gros dodo. Dieu merci, personne n’était assez fatigué pour étreindre une kettlebell en guise de doudou.

Histoire de digérer tous les petits biscuits amenés pour le dessert * (eh, on ne se laisse pas abattre), Alexandre Jolivet nous a parlé programmation et création de WOD. C’est simple : il est capable d’imaginer un WOD à partir de tout et n’importe quoi (une date de naissance ou une plaque minéralogique !).

Nous avons également eu l’occasion d’aborder la question des compléments alimentaires et autres whey/protéines. Franchement, ça n’était pas du luxe : personnellement, je me sentais vraiment perdue face à ces questions.

Et ensuite…goûter !

Nan ! Vous y avez cru???

2 WODs (bah oui, ça fait 4 dans la journée. Et dire que je n’avais même pas de Snickers dans mon sac). C’est reparti mon kiki : 1 en équipe (de 3) et 1 individuel.

WOD en équipe :

Chaque membre de l’équipe doit faire 10 backsquat, 10 boxjump et 1 tour de course. Pendant ce temps, un est en gainage et l’autre avec un poids à maintenir au-dessus de la tête. Une fois que chaque athlète a fait chaque atelier, cela correspond à un tour.

C'est moche de saisir toute la souffrance des autres. Photo : Alexandre Bouffard.
C’est moche de saisir toute la souffrance des autres.
Photo : Alexandre Bouffard.

Même principe avec 9 – 8 – 7 – 6 backsquat/boxjump + 1 tour de salle.

Oui, 5 tours. Oui, le 29 août, même en Normandie, il fait chaud. Oui, on sent mauvais et on a envie de se planquer derrière un tas de gravas plutôt que de courir.

Seminaire 3
Photo : Alexandre Bouffard

Après, les coachs de la box et Alexandre Jolivet nous ont fait un syndrome CrossFit Games. Nous avons été enfermés dehors pendant qu’ils manigançaient un WOD Sprint pour deux athlètes en face à face. Et là, bien entendu, tout le monde commence à écouter aux portes pour savoir ce qu’il se passe à l’intérieur de la box.

Au final : 10 cal row/ 10 wallball/ 10 goblet squat/ 10 overhead squat/ 10 burpees over PVC.

Une fois que tout le monde s’est tiré la bourre, on boit une bière? Non !!!! On fait un Tabata hollow hold. Déjà que je ne l’aimais pas trop dans Ma Sorcière Bien Aimée

Cadeau bonux, Alexandre Jolivet nous a parlé transitions et sa trademark, faire du rameur sans s’attacher les pieds. Bah, ça a l’air facile quand il le fait. Mais je soupçonne un système de velcro sous ses Nano 5.

Quand ça a été notre tour… il a fallu serrer les fesses, les copains. Parce qu’il s’agissait de rester sur le rameur (aïe, flashback de mes 6 semaines de tentative d’équitation), et non de finir par terre, les quatre fers en l’air, comme un Yorkshire alcoolique.

Seminaire1

Un grand merci à la box Thorvald Gym – CrossFit Rollon pour l’organisation de cette belle journée et à Alexandre Jolivet, pour sa gentillesse, son écoute et ses très nombreux conseils.

*N’apportez pas de biscuits aux amandes à Alexandre Jolivet. Il est très poli, il en mange mais il n’aime pas ça. Il s’est sacrifié sur l’autel des calories pour faire honneur à mes amaretti. Cet homme a mon respect éternel. Promis, la prochaine fois, je fais des brownies.

Publicités

2 thoughts on “Séminaire avec Alexandre Jolivet”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s