Blablabla, Shopping, Test

Resilience Skill : le pouvoir de la Vendée (aucun rapport avec la brioche…)

Qu’est-ce qui fait moins de 12 centimètres, rétrécit avec le temps et, à terme, risque de flinguer ton budget ?

Avoue. Tu as pensé à des trucs bien salaces. Bah bravo, espèce de petit pervers polymorphe.

Ma volonté. Il s’agit de ma volonté. Et peut-être bientôt de la tienne.

Parce que, alors que l’univers va bientôt sombrer dans une frénésie meurtrière (en ce qui concerne le taux de masse grasse de leur cul, en tout cas) de calendriers de l’avent Kinder (quitte à exploiter des travailleurs du tiers monde, achète du vrai chocolat, Muriel), ta visa risque de nous faire une petite poussée de fièvre. D’abord pour aller acheter des cadeaux que ta belle-mère n’aimera pas, et ensuite parce que Resilience Skill a sorti sa nouvelle collection. Et ça, c’est une mauvaise nouvelle. Je parle de la collection Resilience. Parce que, avoue, pour ta belle-mère, c’est tous les ans pareil. Alors maintenant, tu as décidé de te mettre une caisse au mousseux à chaque réveillon, histoire de supporter ses petites remarques tout droit sorties d’un crossover entre Mad Men et Louis la Brocante.

Voilà plusieurs saisons que Resilience teste notre volonté – depuis 2021, en fait. La précision peut être utile pour ta prochaine consultation de psy. Personnellement, j’ai très mal vécu la collection capsule de l’été dernier. En tant qu’enfant des 90s biberonné à Sauvé par le Gong et frôlant la crise d’épilepsie dès les trois premières secondes de Wannabe des Spice Girls, toutes ces couleurs flashy me donnaient envie d’écrire des petits mots gentils à Resilience sur mon papier à lettres Diddl (et avec un stylo mauve parfumé).

Là, ce n’est pas vraiment mieux puisque la collection Frenchy t’inciterait presque à te revendiquer comme sosie officiel de François le Français sur LinkedIn pour justifier tes achats auprès de ta banque.

Aux commandes de la marque, ce n’est pas une légion infernale mais une équipe 100% féminine basée en Vendée, avec Jenn, graphiste, sur le fauteuil de boss.

Je te précise sa fonction non pas histoire que tu puisses déterminer à quel code NAF la profession peut correspondre, mais pour t’expliquer le pourquoi du comment.

Forte de ses compétences, Jenn peut donc imaginer tous les designs qui lui passent par la tête – et par celle des owners. Parce que Resilience Skill fait aussi dans le textile customisé pour les boxs. Oui, non contente de nous tenter au détour de son site internet et des réseaux sociaux, elle vient nous torturer jusque dans nos boxs. Franchement, c’est encore plus indécent que le nouveau lifting de Madonna (à ce stade, ce n’est plus de la chirurgie esthétique, c’est du sauvetage en mer).

Donc oui, ta box peut avoir cédé aux sirènes de Resilience (ça change de celles d’Alexandrie, qui hantent la playlist de ton owner).

Ces tentations, pires que celles de Saint Antoine, ont été pensées de manière collégiale : Jenn propose, la team valide et teste, souvent aidée de son groupe de 24 ambassadeurs et ambassadrices. Après les crash tests et la validation, la collection est lancée – à un rythme de 2 grosses collections par an et 2 collections capsules (dont les quantités sont plus limitées).

Et là, un peu comme avant n’importe quel WOD full en 3 minutes, tu as intérêt à mettre plusieurs alarmes sur ton téléphone. Généralement, dès le lancement, les stocks se font atomiser. Et ce n’est pas faute d’augmenter les quantités à chaque collection. C’est la preuve que de nombreux pêcheurs ont vendu leur âme à la marque. Que Visa ait pitié d’eux.

Personnellement, j’envisage un petit pèlerinage à Lisieux, histoire de fortifier ma volonté. Mais je sais que le défi est grand. D’autant que le barbu est lui aussi contaminé depuis les débuts de la marque. Ainsi, dès qu’on croise le stand en compétition, tel un footballeur chez Balenciaga, il perd la raison : shorts, tshirts, chaussettes,…Quant à moi, ce n’est pas mieux. Mais bon, je rentabilise mes achats. Je vis presque dans un des hauts de la collection de l’année dernière (qui, au passage, n’a pas bougé).

J’ai eu la chance de tester deux produits de la collection Frenchy : un crop et un pantalon de jogging. Oui, je suis passablement schizophrène dans mes choix vestimentaires : la brioche à l’air mais le cul en hibernation. Mais on est sur une gamme de bleus. Il y a une logique dans ma folie.

Le crop est sobre, mais avec un joli petit détail : des sortes de petits nœuds, sur les côtés. Ca doit avoir un nom technique. Mais dans tous les cas, c’est mignon. En plus, la matière est super agréable. On est sur un 55% coton, 45% polyester. Ca ne te parle probablement pas. Sache que c’est un tissu super respirant et doux. Un peu comme de la peau d’enfant tannée. A l’inverse d’autres matières partiellement synthétiques, tu n’as pas l’impression de woder enroulé(e) dans du film alimentaire. Au contraire, les pores de ta peau respirent plus qu’après une douche au Sanex (sans les gens tous nus qui miment de manière angoissante la barrière cutanée).

Et que dire du pantalon de jogging sinon : fuyez pauvres fous ! Premièrement, compte tenu des températures qui vont prochainement se caser la gueule (dixit ma grenouille domestique), ça risque d’être plutôt d’agréable d’avoir une épaisseur supplémentaire – et c’est toujours plus facile de s’en délester par rapport à celle construite à base de raclettes et de cookies tout chocolat. Par ailleurs, il est aussi chaud que le col roulé acheté en promo par ta mère pour l’hiver 1998 – sans les irritations permanentes et la couleur caca d’oie. Tu en déduiras donc, et à juste titre, qu’il est anormalement confortable. Oui, anormalement ça correspond au stade où tu veux le mettre à laver mais tu renonces parce qu’il est beaucoup trop bien. Mais il finit par puer. Alors il faut te résoudre à l’inévitable : t’en défaire pendant 24 à 48 heures. Triste monde tragique. Remarque, tu peux toujours en acheter un deuxième. Mais tu n’as pas eu besoin de moi pour te souffler l’idée, si ?

Sache, par ailleurs, que tu pourras, en plus du site, retrouver Resilience sur une foule de compétitions – leur agenda est déjà quasiment rempli pour 2023. Bref, on est foutus.

Mais remercions les dieux du vin chaud : en cette période de guirlandes et autres festivités, Resilience Skill lance un concours qui te permet de gagner une carte cadeau de 150€. Rendez-vous sur la page insta de la marque pour jouer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s