Fais ta belle, Shopping, Test

Test du pistolet de massage Compex Fixx 2.0

Tatatatatatata – tatatatatata (n.f, du latin tatatatatum) : 1. onomatopée pouvant se rapporter à n’importe quel film de Steven Seagal.
2. Séquence rythmique générée par l’utilisation d’un pistolet de massage.

Compte tenu de ces informations primordiales, tirées de la nouvelle édition du Gros Robert – l’équivalent du Petit Robert mais après avoir déboité sa diet en succombant à l’appel du buffet à volonté chinois – tu te doutes que je vais te parler d’un élément sonore. Pas un triangle ou un épilateur électrique (objet de torture probablement inventé par les mêmes teubés que l’Assault Bike). Comme je n’ai pas spécialement une passion pour la filmographie d’un mec qui dispose d’un panel d’expressions faciales aussi vaste que Cher après son passage dans le formol, tu te doutes que j’ai sacrifié mon corps sur l’autel de la science et l’internet mondial. Que veux-tu, je suis prête à tout pour pouvoir payer mes pains au chocolat en visibilité. Oui, je dis « pains au chocolat ». Parce que pour moi, les chocolatines sont ce que le Barbu appelle des pains suisses. Et c’est compliqué. On avait des difficultés conjugales à cause de ce genre de détails. Moralité, maintenant, je lui achète des raisintines. Bref, des pains au raisin. Problème résolu. Même si, en l’état, je viens de perdre quelques lecteurs au sud de la Loire.

Après cet exercice de linguistique digne de Ferdinand de Saussure, on va arrêter de tourner autour du pistolet. Phrase qui, dans un autre contexte, pourrait s’appliquer à la saison 2 de Squid Game.
J’ai donc continué l’œuvre de ma vie : tenter de tester tous les pistolets de massage que la Terre peut porter. Cette fois-ci, c’est au tour de Compex.

Je vais te faire une confidence : j’avais essayé leur tout premier modèle de pistolet de massage. Et clairement, entre lui et moi, ça n’a pas matché. Au-delà du fiasco du premier rendez-vous, nous en sommes restés là. Mais comme je n’aime pas rester sur un échec, lorsque j’ai eu l’opportunité de tester la version 2.0 de leur Fixx (c’est le nom de la bestiole), j’ai eu envie de voir ce qu’elle avait dans le ventre (point technique pour les attachés de presse de Compex qui liront éventuellement cet article : l’expression « voir ce qu’elle avait dans le ventre » ne sous-entend pas un dépiotage pièce par pièce du pistolet pour tenter de le remonter avec les yeux bandés. Ce n’est pas parce que me balade avec un sac tactique que je me crois dans Platoon).

Bref, j’espérais sincèrement que ce second test soit couronné de succès ! Alors????

Transport et présentation

Déjà, afin d’éviter de perdre des morceaux en route, le pistolet roupille tranquillement dans une petite malette plus rembourrée que les fesses de n’importe quelle Kardashian. Elle contient aussi 5 embouts interchangeables (la malette, hein. A ce stade, plus aucun rapport avec les Kardashian) ainsi qu’un adaptateur et un socle pour charger la batterie. Parce que, premier point très astucieux, la batterie est amovible. Ce qui permet éventuellement d’en acheter une supplémentaire et d’éviter de te retrouver en carafe pendant que ta batterie charge. D’ailleurs, question pile à combustion, la batterie dispose d’une autonomie de 90 minutes. Sauf que j’ai eu le sentiment d’avoir besoin de recharger la batterie nettement moins souvent que pour d’autres marques de pistolets de massage, promettant une autonomie plus longue.

Le pistolet a été pensé pour s’adapter à tous les bobos (sauf la fracture de l’ego) et à chaque zone du corps (par contre, ça paraît débile à dire, mais si l’envie te prend de tester le massage à percussions sur la colonne vertébrale, oublie. Ca ne sert à rien si ce n’est à tenter de se flinguer un truc. Laissons l’Histoire se souvenir du terme L5 pour les gargarismes sonores d’un girls band et non pour feu-ta vertèbre).

Embouts

Aussi, le bras du pistolet offre trois positions ajustables. Pour les embouts, c’est un peu comme les Power Rangers, chacun sa spécialité (mais si je n’ai pas encore trouvé celles de ces gens qui combattent des dinosaures en polystyrène, vêtues de combis en élasthane) :

  • TÊTE BOULE : Un accessoire de tous les jours à utiliser n’importe où sur le corps
  • TÊTE CONIQUE : Identifiez les muscles et les zones spécifiques
  • TÊTE GRANDE BOULE : Ciblez des muscles plus gros et des zones plus étendues
  • TÊTE TRAPÉZOIDALE : Pour aider à évacuer l’acide lactique des zones engorgées
  • TÊTE CYLINDRIQUE : Pour les zones sensibles et les muscles du bas du dos

Pas besoin de forcer comme un boeuf pour changer les embouts car ils se vissent et dévissent très facilement. Par ailleurs, ils sont faciles à nettoyer si tu as tendance à jouer du massage après avoir transpiré de l’arrière des genoux. Ca peut également être pratique si tu as envie de prêter le pistolet aux petits camarades (rien à voir avec le communisme), et que, si tu aimes tes amis, tu ne kiffes pas trop les germes.

Réglages

Niveau joystick, tu disposes d’un bouton à glisser marche/arrêt et d’un écran LED en mode K2000, qui t’indique le niveau de batterie et la vitesse de réglages. Concernant ce dernier élément, je n’ai pas trop adhéré. En fait, pour changer de réglage, tu disposes d’une molette, autour de l’écran LED. Tu dois la tourner d’un côté à l’autre pour passer à la vitesse supérieure. Soit j’ai le cerveau qui est infusé au Nutella, soit le dispositif n’est pas le plus pratique du monde. D’autant que, tu peux uniquement aller en augmentant. Pour repasser à une vitesse plus basse, il faut aller augmenter jusqu’à ce que le pistolet s’arrête, puis amplifier graduellement jusqu’à la vitesse souhaitée.

Pour la minute percussions, le Fixx 2.0 dispose de 5 vitesses, ce qui est plus que sur la R5 de ta tata, oscillant entre 1000 et 3000 percussions par minute (rien à voir avec le fait que Tatie soit un peu accidentogène, dans son genre). Je n’ai que très rarement utilisé les deux premières vitesses (1000 et 1500 percussions par minute) car les massages à ces fréquences me semblaient assez peu agréables. Disons que ça me rappelait un peu quand mes cousins plus âgés tentaient de me cogner et que j’avais très envie de les jeter dans un talus couvert de ronces. A l’inverse, les vitesses 3, 4 et 5 m’ont semblé très adéquates pour dénouer des tensions et soulager des muscles qui ont envie de partir en séjour all-inclusive. Le résultat est encore plus convaincant sur l’aponévrose plantaire qui a pris possession de mon pied gauche depuis que j’ai tenté un trek dans la jungle urbaine en Vans.
Ce qui pourrait être un axe d’amélioration pour une prochaine version (tu as vu, je parle comme une RH), c’est d’avoir la possibilité de régler soi-même la vitesse de percussion, et pas seulement alterner entre les 5 réglages de base.

Poids et ergonomie

La bestiole comptabilise 990 grammes sur la balance, ce qui est sensiblement identique à ce que proposent d’autres acteurs du marché. Toutefois, son design est assez massif, ce qui, quand tu as, comme moi, les mains d’un poupon Corolle en guise de paluches, peut ne pas être très praticable ou ergonomique. Allez, on pense aux petits grips, s’il vous plaît !

Volume sonore

Pour continuer en mode « des chiffres sans des lettres », le Compex Fixx 2.0 est vendu comme l’un des plus silencieux du marché. Son max : 74 dB. Ce qui est comparable au bruit d’un aspirateur ou d’une tondeuse. Clairement, combiner son utilisation à nos trois minutes de méditation quotidienne n’est forcément l’idée du siècle. Sauf que ça reste un niveau sonore maximum et que, a priori, tu ne vas pas passer 2h12 à te masser le grand fessier (ou alors, il faut en parler à un/e spécialiste). Aussi, à raison de quelques minutes par jour, ça passe. Et puis, au pire, ça peut aussi être utilisé comme arme contre la belle-mère. Je parle bien entendu d’enclencher le pistolet à pleine balle, histoire de ne rien entendre de ce qu’elle débite, pas de lui jeter au visage ni de tenter de lui crever les yeux avant l’embout conique.

Verdict

Pour conclure cette dissertation en bien plus que trois parties, cette nouvelle mouture est indubitablement un bon produit, costaud, fiable et avec une bonne autonomie. Il lui manque encore quelques petits plus pour frôler la perfection. Je pense notamment à la possibilité d’adapter la vitesse de percussion, ainsi qu’au système de molette, à mon sens, pas le plus pratique du monde. Dans une future version, proposer une fonction Bluetooth, permettant ainsi de connecter le pistolet à son téléphone, et ainsi, de l’utiliser sur une appli de mobilité (dédiée ou type GOWOD) serait un ajout très intéressant.

Compex FIXX 2.0, 359€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s