Blablabla, Récupération

S’entraîner à récupérer : j’ai testé le studio ReCover

Il paraît que la récup fait partie de l’entraînement. Dans un monde idéal, mon jour off, c’est une petite heure de dodo en plus et, au moins, une session de mobilité, voire une séance de yoga. Sauf, que, contrairement à ce qui a été affirmé dans les journaux people, je suis un être humain faillible. Il arrive que les bonnes intentions en mode kombucha et pranayama se transforment en IPA et binge-watching sur le canap. Et clairement, se lever pour confirmer le potentiel diurétique du houblon n’est pas un exercice de récup active plébiscité par la communauté scientifique.

Bon, ne va pas croire non plus que je me torche la goule sous prétexte que la bière contient de oligoéléments qui favorisent la récup – théorie avancée par le beau-père alors qu’il décapsulait une cuvée des trolls. Euh, d’ailleurs, intermède question existentielle : qui, dites, moi qui, a trouvé que nommer une boisson d’après des créatures qui se planquent dans des grottes pouvait être particulièrement vendeur? Les mystères du marketing sont insondables.

Bref, tout ça pour dire que, parfois, gérer sa récup’ avec autant de sérieux que le planning des injections d’acide hyaluronique de J-Lo, ça n’est pas de la tarte. Dans ma petite cambrousse, c’est un peu demerdisitch. Mais si tu habites dans la capitale, voire en proche banlieue, il y a des gens qui se chargent d’imaginer des solutions pour toi (je veux dire des solutions autres que « testons cette nouvelle recette de cookies plutôt que d’aller nager ». Il faut dire qu’on ne sait pas vraiment qui fait pipi dans l’eau. Et même si on le savait, je ne suis pas certaine que ça serait plus rassurant).

C’est comme ça que je me suis retrouvée un beau matin devant le hub EPISOD à République (aka le studio d’entraînement EPISOD). Je te précise à République non pas histoire de te prouver que je sais me repérer géographiquement, mais simplement parce que tu as plusieurs « hubs » répartis rive droite. Déjà, tu arrives et tu sens qu’on veut tester ta volonté/ton état de délabrement physique puisque tu dois t’enquiller une nouvelle volée de marches après les kilomètres parcourus dans le métro. Fort heureusement, ça ne sent pas les aisselles. A l’inverse du métro. Ce qui, quand on y réfléchit, peut s’avérer surprenant.

Bref, le studio, réparti sur plusieurs étages (tu l’auras compris), est superbe. Il compte sept studios (bootcamp, boxing, cycling, yoga, rowing, …), des vestiaires et un espace pour se détendre et prendre une collation supra-instagrammable (ce qui pourrait être un argument passablement creux, sauf que la pitance fait franchement danser la carioca à tes papilles. Notamment les smoothie bowls au schtroumpf à la spiruline avec plein de petits toppings qui sont croquants gourmands comme dirait le Cyril).

Voilà brièvement pour la minute Relais et Châteaux. Et le vif du sujet? Déjà, il faut préciser que le projet a vu le jour en partenariat avec Therabody. Tu sais, ceux qui sont notamment à l’origine du pistolet de massage que j’ai eu beaucoup de tristesse à rendre (tu peux te baigner dans mes larmes et célébrer mon désespoir en relisant l’article consacré à cette vile tentation ici). Aussi, le studio ReCover est donc un temple consacré à la récup’ et à la gloire de Therabody. Prenez mon sang ! Je me sacrifie contre des bottes de compression. Parce que, oui, tu as aussi des bottes de compression. Misère à poil comme aurait dit mon arrière grand-mère.

Baigné dans une atmosphère un brin clubbing (mais clubbing bien, pas la boîte de nuit qui sent le sauciflard et la Kro avec un DJ résident qui porte une cravate piano), le studio flirte entre le retour d’after et une sorte de luminothérapie bien plus hype que n’importe quelle lampe new age du catalogue Nature et Découvertes. Sur le tableau, le programme est détaillé. Pour cette session, nous sommes divisés en 3 groupes. Les différentes sessions sont limitées en nombre de participants, de 9 à 10 selon le programme. Car oui, tu as différents axes de travail. Les cours ReCOVER visent à se détendre, ReSTORE à dénouer les tensions musculaires, Core à bosser le centre du corps, ReCHARGE à faire le plein d’énergie.

C’est cette dernière proposition que j’ai eu l’occasion de tester. Le cours commence au pied du tableau. Fort heureusement, la suite ne compte aucun wallball. Il se divise en 3 parties : un circuit d’étirements en utilisant des TRX, un temps consacré au massage zone par zone avec un Theragun puis quelques minutes équipés de bottes de pressothérapie, à pratiquer des exercices de respiration.

Tout est chronométré et dirigé – pas moyen de partir en cacahuètes et de ne plus savoir ce qu’on fait. Comme pendant un EMOM, le chrono défile et le coach ouvre l’œil. Avec le TRX, une succession de trois étirements, un toute les minutes pendant 4 tours. Pour le Theragun, une minute par muscle, en partant du bas du corps vers le haut, à droite puis à gauche. En ce qui concerne la pressothérapie, le plus difficile reste surement de glisser ses gros cuissots dans ces jambières de cowboy interstellaire. Après tu bascules ton fauteuil, et c’est parti pour une bonne dizaine de minutes de bonheur. Parce que, franchement, ce truc, c’est peut-être encore plus dingue de le NERF édition spéciale Alien. Après, tu as les guiboles prêtes à dévaler une colline dans les limbes de l’Ouest américain, sans même risquer de finir en roulade avant.

Si je ne devais pas me farcir 2h30 de train pour faire une session, je signerai volontiers. Sachant que le prix n’est pas prohibitif : 45 € pour 3 séances. 15€ l’heure, ce n’est pas plus cher qu’une session de yoga – même si, clairement, le travail n’a pas grand chose à voir.
J’aime beaucoup l’idée de me caler un moment dans la semaine pour travailler sur ma récup, en groupe et de manière dirigée. C’est aussi l’occasion de demander des conseils au coach, de profiter de matériel dont on ne dispose pas forcément et de ne plus avoir besoin de pousser la table basse pour pouvoir faire sa séance de mobilité.

Plus d’infos sur https://www.episod.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s