compétition, Evénement, Les coups de cœur de La Belle et La Bête

West Coast Throwdown : les bonnes adresses

Tu l’as peut-être suivi l’année dernière : j’ai eu la chance d’être invitée au West Coast Throwdown, et, par la même occasion de découvrir une région formidable. Comme le barbu et moi en avons profité pour nous la jouer Guide Michelin, sans les étoiles ni la prise de notes l’air de rien, je partage les adresses qu’on a adoré !

Manger…

Sur place

Comme tous les ans, le village accueillera différents food trucks, avec un credo : chacun sa spécialité. Pas de risque donc de devoir choisir entre des bagels ou des bagels. Il y en aura pour tout le monde. Sauf si tu te nourris uniquement de papier bulle, là, personne n’a prévu le camion de fourniture de bureau. Tu devras amener ton manger (enfin, « manger », c’est vite dit!)

Il y aura donc le camtar de Loustal Sandwich qui propose des sandwichs qui n’ont aucun lien de parenté avec les triangles insipides qu’on trouve sur les aires d’autoroute (et je ne parle pas de léchouiller les triangles de signalisation).

La Vadrouille Gourmande sera également présente, ainsi que Food Landes. Dans ce dernier cas, la carte s’annonce idéale pour les schizophrènes de la food puisqu’elle propose des burgers mais aussi des poke bowls – tu sais, le plat hawaiien qui, comme le sushi en son temps, se propage plus vite qu’une rumeur impliquant un homme politique et ses parties génitales. Et, sans transition, last but not least, Kafé Zen viendra cuisiner bagels et acaï bowls.

Tout près

Et quand je te dis que c’est près, c’est vraiment près. C’est tellement près que tu devras juste traverser la route entre le site de la compétition et les logements côté mer.

Le Surfing Kitchen & Beach Bar

Le lieu où tu peux venir te poser plus ou moins toute la journée. Du smoothie du matin, en passant par le café ou même le petit déj/brunch en passant par la longe de thon à la salsa verde le midi ou le petit cocktail du soir, le Surfing c’est à manger et à boire, sans chichis mais avec beaucoup beaucoup de goût. L’ambiance est détendue, sans que la cuisine se relâche. L’année dernière, le barbu avait opté pour une chakchouka encore inégalée.

Le Surfing Kitchen & Beach Bar, Plage des Estagnots

Page Facebook

Un peu plus loin

Le Spot Palace

Une tuerie. Je ne peux pas te dire mieux, Muriel. Entre food truck et cantine dans un hangar à la déco pimpée, le Spot est probablement un des endroits que je squatterais bien à vie. L’accueil est juste adorable et les plats sont délicieux. Cette année, c’est le Camion Tigre qui est aux manettes de la cuisine. Et crois-moi, ça vaut tellement la peine que ton repas te fera oublier le moindre thruster tenté lors de ta longue vie. Mention spéciale pour le bowl au thon fumé et au coeur coulant matcha – dont j’ai tenté d’obtenir la recette pour me vautrer dedans 365 jours par an, en vain.

Le Spot Palace, 251 avenue des Menuisiers, 40150 Soorts-Hossegor

Page Facebook

Organico

Si tu cherches des vrais plats, bien cuisinés et réconfortants, c’est chez Organico que ça se passe. Par contre, si ces lignes d’introduction à l’endroit t’ont fait fantasmer sur une poutine (le plat québecois, parce que pour Vladimir le chevaucheur d’ours, consulte) ou sur une tartiflette, c’est niet, Muriel. Chez Organico, on cuisine avec des légumes (non, il s’agit bien de vrais légumes et non de gens qui ont mené leurs études de médecine en 3h30 sur les réseaux sociaux). Mention spéciale pour le saumon terriaki….

Organico, 261 avenue des rémouleurs, 40150 Soorts-Hossegor

Page Facebook

Monsieur Mouette

Vue de malade + frites au parmesan. Voilà, ça devrait suffire à te convaincre, non? Bon, l’emmerde, c’est que, cette année, les patates en mode rital ont disparu de la carte. Mais cette dernière ne manque pas d’arguments, comme des croquettes de canard croustillantes.
Si tu as besoin d’arguments, sache que Monsieur Mouette dispose d’une terrasse gigantesque, où tu pourras offrir une tournée générale à tous les membres de ton heat. Tu peux également commander parmi la grande variété de plateaux à partager.

Monsieur Mouette, Quai du Bourret Avenue, Quai Notre Dame, 40150 Capbreton.

Page Facebook

Et aussi…

Volt Café Brûlerie pour un excellent café.

Barajas Primeur pour faire le plein de fruits et légumes pour les collations, mais aussi acheter quelques spécialités gastronomiques.

Louvines pour leurs burritos et leurs bowls à se rouler par terre.

Thai Time pour leurs pancakes ultra-fluffy.

Photo : Thai Time

Surfer…

Lost Surf School

Là, clairement, Muriel, je ne vais pas te faire le détail des milliards d’écoles de surf de la région. Parce que je n’en ai testé qu’une. Mais pas n’importe laquelle. Celle d’un courageux qui n’a pas pété les plombes à force de me voir faire des burpees sur la board, comme un caniche sous amphet. Et il n’a même pas perdu son sang-froid. Même s’il m’a surnommée Burpee-girl. Et qu’il pensait que j’avais peur de l’eau alors que j’avais simplement pied beaucoup moins loin que les autres à cause de ma taille de gerbille naine – sans les poils, merci Gillette.

Bref, si tu veux découvrir que tes épaules et tes cuisses ne travaillent jamais autant que dans la lessiveuse de l’Océan Atlantique, si tu veux voir à quel point 1h30 de surf c’est plus fatigant nerveusement qu’une session d’haltéro, si tu veux te passer de Stérimar pendant un an et si tu veux te prendre pour Patrick Swayze, le tout en sécurité et avec humour, c’est à la Lost Surf School qu’il faut aller.

Lost Surf School, Plage de l’Agréou, 40510 Seignosse

Page Facebook

Rester quelques jours supplémentaires….ou revenir plus tard

Villa Sayulita

Des petits déj de folie, un accueil un qui se coupe en quatre pour que tu passes un séjour merveilleux, une piscine chauffée, un bar rempli de bières pour se désaltérer entre deux longueurs, des vélos prêtés gratuitement pour aller découvrir les alentours, la possibilité de faire des cours de yoga au bord de la piscine, de faire venir un chef à domicile, de se faire masser, d’organiser une soirée, bref la Villa Sayulita a un goût de paradis. Cette surfhouse propose des espaces partagés où des inconnus peuvent rapidement devenir de nouveaux potes et de belles chambres où se reposer après une session de surf, ou un drop – in (la box Natural Spirit est à deux pas). Certes, avec sa déco épurée avec des touches ethniques, l’endroit est hyper-instagramable. Mais en fait, ça, on s’en fout un peu. Ce qui t’y fait revenir, c’est que, simplement, tu t’y sens parfaitement bien.

Villa Sayulita, 12 rue Honoré de Balzac, 40510 Seignosse

Site internet

Page Facebook

Recevez du nouveau contenu directement dans votre boîte de réception.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s