crossfit games, Evénement, Test

On a regardé le documentaire « Resurgence »

Ca sonne comme un titre de film catastrophe avec des milliardaires extraterrestres qui viennent faire du tourisme spatial autour de la Terre, dans des navettes en forme de zgeg. Des gros vilains pas beaux qui seraient finalement atomisés par un gang de chauves, mené par Bruce Willis et The Rock. Oui, il est probable que je subisse une décompensation neuronale intense. La faute à un arrêt brutal de toute sollicitation mentale. Cela n’a pas été causé par une éventuelle injection de vaccin (ça, ça permet juste d’obtenir la 5G et de devenir plus magnétique qu’un aimant ramené de Bulgarie par ta mère) mais par des vacances forcées.

Parce que tu sais peut-être que le blog, ce n’est pas mon « vrai » travail. Du reste, je n’ai pas de « vrai » travail selon Colette. Mais Colette a parfois un avis très tranché sur la consommation de viande au souper, le réglage des magnétoscopes et la vie sexuelle du fils du voisin – le dit voisin qui habite dans son garage. Non pas parce qu’il a un rack dans son garage – ce qui aurait été une explication plus ou moins logique. Mais parce qu’il ne veut pas salir le reste de sa maison. Ce qui est moins justifiable. Sauf s’il passe son temps à utiliser de la magnésie. Là, autant qu’il reste dans le garage.

Bref, je suis en détresse mentale car la majorité de mes boss sont partis en vacances. Oui, j’ai plusieurs boss. Je sais, ma vie est curieuse. Voilà pourquoi j’ai basculé dans les essais féministes et les longs-métrages sur Netflix. Tout ça pour dire que Resurgence, c’est en fait le nouveau documentaire sur les CrossFit® Games. Et que je l’ai regardé. Donc je te fais un résumé pour le cours de français de 6e.

Crédit photo : Resurgence by The Buttery Bros

Car si les CrossFit® Games, c’est un peu l’équivalent de la période de Noël pour les pratiquants de CrossFit® (sans les rototos aux airelles ni les remarques misogynes d’un Tonton Roger bourré en deux deux), le documentaire annuel des Buttery Bros, c’est un peu notre anniversaire : un moment qu’on attend. Sauf si tu détestes ton anniversaire. Auquel cas, on se fait juste une pinte de crème hydratante et on reprend une part de gâteau.

Qui sont les Buttery Bros? Mais c’est quoi cette question? Qui es-tu? Tu faisais du cross-training avant, non?

Oh ça va, hein ! Si on ne peut plus vanner…

Pour la petite histoire, les Buttery Bros, c’est un duo d’accros aux pancakes et aux onomatopées, connu sous le nom d’Heber Cannon et Marston Sawyers, deux anciens de la team media de CrossFit®. Remerciés suite à un très gros écrémage du personnel voilà quelques années, ils ont lancé leur chaîne YouTube et, surtout, leurs propres productions. Des productions bientôt adoubées et réalisées en collaboration avec CrossFit®. Il faut dire que les gars sont très doués – et pas que pour sprinter avec une caméra.

Ils ont aussi un réseau beaucoup plus efficace que n’importe quelle mise en relation LinkedIn. Disons que quand tu wodes avec Brooke Wells ou Mat Fraser comme tu retrouves tes potos à la box ou lors d’un drop-in dans leur région, ça augure d’un certain lien de confiance. Pas étonnant alors qu’ils arrivent à saisir les confidences des athlètes, voire les suivent jusqu’à leur chambre d’hôtel.

Par contre, ça reste très pro, hein. Ce n’est pas comme si tu finissais par voir des gens le boulli à l’air. Déjà que les gars débâchent souvent, tu ne veux pas non plus que le documentaire soit interdit aux -18 ans, non? Donc pas de chalala perfectionné à coups de squats mais un vrai tuto « coupe mulet » offert par Justin Medeiros. On notera également que son coach a adopté sensiblement la même coupe. On ne sait pas s’ils ont perdu un pari, s’ils ont beaucoup d’humour ou un sens capillaire douteux.

Au-delà des conseils beauté d’un des hommes les plus fit de la planète, le documentaire revient sur la saison 2020 et, en particulier sur les Games. Resurgence suit les trois jours de compétition qui ont eu lieu au Ranch de la famille Castro – lieu de naissance des Games en 2007. Un retour aux sources contraint et forcé par la situation sanitaire qui a foutu un énorme bordel dans l’orga des Games mais aussi dans tous les aspects de nos vies. Le pangolin, les dingos qui se ruent sur le PQ et les Panzani, les burpees dans ton salon, tout ça, tout ça. Bref, tu t’en souviens.

Pendant ce bordel international, on a bien cru que les Games allaient être annulés – clairement, durant cette année, la compétition n’était pas la priorité, comme le confirme Dave Castro dès le début du documentaire. Pourquoi? Simplement parce que, dans ce contexte de crise sanitaire, la majorité des boxs et salles de sport étaient fermées – 89% dans le monde et 96% aux USA. Aussi, est-ce que ça faisait véritablement sens de maintenir les Games?

Photo by Meg Ellery/CrossFit Games

Plutôt que d’annuler l’événement, la décision est finalement prise, en mai 2019, de le reporter à l’automne et de le tenir en très petit comité : 10 athlètes individuels, avec les 5 meilleurs hommes et les 5 meilleures femmes du classement. Resurgence raconte donc ce gros week-end de folie – dans ce contexte tout aussi fou (mais clairement, pas pour les mêmes raisons). Le but? Adresser un message clair : la communauté CrossFit® va se battre et s’en sortir.

Aussi, Castro annonce une édition très différente, sans public, sans les moyens de Madison, presque une compétition réduite à sa substantifique moelle. Une édition différente pour les spectateurs – tous cantonnés devant leurs écrans, mais aussi pour les athlètes. Pas de heats, pas de musique, pas de clameur ni d’applaudissement. Juste 5 athlètes, alignés sur le floor, pouvant jauger la « concurrence » d’un simple coup d’œil. Et une promesse de la part de Dave Castro : celle de finir le week-end de compétition en se demandant « Putain, qu’est-ce qui vient de se passer? »

Assurément, certains se seront fait la réflexion, surtout quand on assiste au plaisir non dissimulé d’un Dave Castro qui annonce aux athlètes que le run dégueulasse qu’il vienne de faire dans la poussière et les reliefs accidentés…n’était que la moitié de l’épreuve. Réaction de Fraser : incrédulité…et doigt d’honneur.

Bien sûr, il y a fort à parier que les épreuves, tu te sois relevé la nuit pour les regarder. Tu les connais déjà. Alors, pourquoi regarder un documentaire sur une compétition que tu as déjà vu? Simplement parce que tu regardes les rediff’ de Dirty Dancing alors que tu connais le film par cœur. Et pour celles et ceux qui ne sont pas en mode « cheval sauvage » : parce qu’il ne s’agit pas juste de revoir les Games 2020. Resurgence offre un décryptage de la compétition par ses acteurs – les athlètes, les coachs et le staff. C’est certainement là que réside tout l’intérêt du documentaire : dans la possibilité de découvrir les coulisses d’un tel événement ainsi que les anecdotes et réactions des athlètes.

Photo by Michael Valentin/CrossFit Games

On retiendra notamment les vannes d’un Fraser remonté comme une pendule – mais qui s’emmêle les pinceaux dans le calcul mental lors du CrossFit® Total, le fait qu’il semble envisager sa retraite depuis un moment, le fair-play entre les athlètes, la bonne ambiance, la détermination d’une Haley Adams qui enchaîne les épreuves et les pépins de santé, …mais pas question de tout spoiler

Ce qui est certain : c’est un excellent documentaire à regarder entre deux épreuves des Games 2021, ou n’importe quand dans l’année.

Crédit photo : Resurgence by The Buttery Bros

A savoir : le film est disponible à l’achat sur iTunes pour 11.99€. Il ne sera pas à la location avant le 3 août.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s