Shopping, Test

On a regardé le documentaire "The Fittest"

Jour de confinement…je ne sais plus trop : cher journal, aujourd’hui j’ai rêvé qu’un coronavirus géant me roulait dessus sans qu’il ne se fasse arrêter par la police parce que, en plus de faire un délit de fuite dans une voiture volée à Oui-Oui, il n’avait pas son autorisation de sortie. A mon réveil, je me suis aperçue que les douleurs causées par l’accident sont en fait des courbatures provoquées par les 12 millions de sit-ups qui ont transformé le bas de mon dos en avatar de crème brûlée. Je me suis levée, prête à sauter sous la douche, histoire d’aller à la box avant de m’apercevoir que j’étais bloquée chez moi. Et malgré mes tatouages, pas moyen de sortir de cette tôle. Moralité, pour le petit déj, j’ai dilué mes graines de chia dans du vin rouge. Je me sens beaucoup plus détendue maintenant. Je trouve cependant que les gens dans la télé ont une très grosse tête. Bref, je m’ennuie un peu. Fort heureusement, les dieux du GAFA ont entendu nos supplications tandis que nous cramions des feuilles de lasagnes sur un autel constitué de PQ. Ainsi, le nouveau documentaire sur les Games est sorti en avance ! Voilà de quoi occuper au moins une soirée de désespoir et d’errances psychologiques.

Aussi, hier, le barbu a joué les MacGyver (sans la coupe mulet. Il ne peut pas aller chez le coiffeur mais on n’est pas encore à ce niveau international de crise capillaire). Tandis que je tentais une session de Bikhram Row (ce qui consiste à ramer dans ton salon par une température moyenne de 20°C), il débranchait cables et fils, tentant vaguement de démonter la moitié du réseau internet, d’hacker le Pentagone et de se faire livrer un Bike-erg uniquement par la force de la fibre. L’aventure était périlleuse. L’Apple TV refusait obstinément de fonctionner et nos informations personnelles étaient transmises à l’agent Smith. Nous étions à deux doigts de finir par tordre des cuillères sans aucun public pour nous applaudir et tadaa, au bout d’une heure de combat acharné, nous voilà prêts à dégainer la carte bancaire. Résultat : 4.99€ pour la location. 11.99 € si tu veux posséder ton précieeeeeeux !

Alors??? Comme je n’ai pas fait de stage de 3e pour Les Cahiers du Cinéma, je ne vais pas te parler de l’importance du plan américain dans l’intrigue. Et pour être tout à fait honnête, je me demandais un peu de ce les Buttery Bros – Heber Cannon et Marston Sawyers – allaient nous réserver. En effet, s’ils étaient à la manœuvre pour tous les documentaires précédents sur les Games, celui-là a été réalisé de manière indépendante. Qu’est-ce qu’elle raconte, la dame? Que les productions antérieures étaient faites sous l’égide de CrossFit® HQ. Or, Sawyers et Cannon faisaient partie des membres de la team media dont HQ s’est séparé. Suite à cette décision, ils ont lancé une chaîne YouTube, The Buttery Bros, pour laquelle ils suivent pléthore d’athlètes, tout en testant des kilos de pancakes ainsi que notre capacité à voir certaines couleurs sans frôler la crise d’épilepsie (cf. leur sens du style parfois très très 80s). Si leurs vidéos sont super qualitatives, leur enthousiasme est souvent…très enthousiaste, et ils parlent beaucoup plus vite que mon petit neveu qui veut te résumer en 7 secondes les derniers épisodes de Pat Patrouille. Est-ce que The Fittest allait être un exercice visuel autant qu’un défi en termes de prononciation?

Pas du tout ! En fait, The Fittest est dans la continuité des documentaires précédents consacrés aux Games. Au début, des grosses lettres, de la musique qui fait craquer tes voisins, … C’est parti ! Dès le début, le film revient sur l’ensemble des changements qui ont eu lieu dans le CrossFit®, des nombreux licenciements au sein d’HQ à la refonte de la saison et des nombreuses incertitudes qui ont accompagné ce raz de marée. Aux coupures de presse et aux extraits des Games 2018, s’ajoutent de nombreux témoignages : celui des Buttery Bros, mais aussi de figures telles que Tommy Marquez, Sean Woodland, Chris Hinshaw, Matt O’Keefe, ainsi que d’athlètes. Des athlètes qu’on suit durant tout le documentaire : Katrin Davidsdottir, Mat Fraser, Tia-Clair Toomey, Patrick Vellner, Brent Fikowski, Noah Ohlsen, Annie Thorisdottir ou encore Brooke Wells. Bien entendu, l’essentiel du film concerne les Games, même si des flashbacks permettent de revenir sur certains Sanctionals ou des périodes d’entraînement.

Jour après jour, event après event, les Buttery Bros sont dans les pas des athlètes. Ils les suivent sur le terrain mais aussi dans les coulisses. On vit avec eux leurs difficultés, leurs états d’âme, leurs succès, leurs regrets, bref, c’est un peu comme si nous vivions un peu les Games, côté athlètes, par procuration. Et clairement, ça fait un peu des guilis à la zézette de vivre toute l’euphorie des Games avec certains des meilleurs athlètes de la discipline…et leur entourage.
Grâce aux différentes interventions d’experts, le film propose un éclairage technique sur la construction et la mise en œuvre des Games. De Dave Castro aux athlètes en passant par le pro de l’endurance, Chris Hinshaw, les épreuves, mais aussi les choix, notamment concernant les cuts, sont décortiqués. Le documentaire est à la fois dans le concret, le factuel, l’analyse, mais aussi dans l’émotionnel : on suit les athlètes, leurs proches et l’ascenseur émotionnel qui accompagne chaque épreuve. On sent bien que le documentaire est à propos d’athlètes, par des athlètes, pour des athlètes. Ces déceptions, ces petits scenarii qu’on se fait avant chaque WOD en fonction de nos forces et nos faiblesses, les détails qu’on prend à cœur, les revers et les victoires, chaque athlète les a connu, quel que soit son niveau. Et ça, les Buttery Bros le savent bien. Qu’on soit Fraser ou Jean-Michel, ça évoque forcément quelque chose. Bref, le documentaire – de près de 2 heures – passe à la vitesse lumière et, à la fin, on a juste envie de le regarder à nouveau…ou de faire des HSPU sur la porte de la chambre.

The Fittest, disponible à vente (11.99€) et à la location (4.99€) sur iTunes France : https://itunes.apple.com/fr/movie/the-fittest/id1498865107

1 réflexion au sujet de “On a regardé le documentaire "The Fittest"”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s