Reebok CrossFit Games, Rencontre

En route pour le CrossFit® Strength in Depth – Romain Fellonneau

Entre ses gardes de sapeur pompier de Paris et son départ pour le Sanctional CrossFit® Strength in Depth, qui se déroulera ce week-end en Angleterre, Romain Fellonneau est un jeune homme bien occupé. Pourtant, malgré un planning chargé, il a encore trouvé le temps de répondre à nos questions avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité. Un grand merci, Romain !

Est-ce que tu peux te présenter? 
Romain FELLONNEAU, 23 ans, je suis sapeur pompier de Paris au centre de secours de Levallois, j’habite Bordeaux (où je suis né également).
Quand et comment as-tu découvert le CrossFit®?

J’ai découvert le CrossFit® en 2016 (je me souviens que c’était durant l’été). En effet, c’est un instructeur quand j’étais au JSP (Jeunes Sapeurs Pompiers) à Créon (33) (car depuis l’âge de 12 ans, je suis dans le monde des pompiers) qui me voyait me démarquer tout le temps en sport et qui en voulait toujours plus. Il m’a dit «Romain je vais t’emmener quelque part » et depuis, c’est devenu ma discipline.
As-tu pratiqué d’autres sports avant le CrossFit®? 

Avant le CrossFit®, j’ai pratiqué d’autres sports : le tennis durant 9 ans avec, en parallèle, toujours un deuxième sport Cirque et/ou Handball. À l’âge de 12 ans, j’ai intégré les Jeunes Sapeurs Pompiers puis en parallèle, j’ai fait de la gym (1 an) et de la natation.

Crédit photo : Stéphanie Madaule photographie

A quel rythme t’entraînes-tu? 
Je m’entraîne 2 fois par jour (hors garde) et quand je suis de garde, j’essaie aussi de m’entraîner 1 fois le soir, en plus du sport imposé le matin (course à pied ou natation). Tout cela dépend des interventions, qui sont très fréquentes à Paris. Et ensuite, pour les jours de repos, je me cale par rapport à mes veillées, à mes gardes et à ma fatigue. 
Tu t’entraînes dans une box? En solo
Je m’entraîne en solo et dans une box quand je reviens de ma garde et quand je repars sur Paris. Tout est planifié pour que je me perde pas de temps durant mes jours de repos. 

Crédit photo : Stéphanie Madaule photographie

Suis-tu une programmation spécifique?
Je suis une programmation spécifique effectivement car c’est mon frère qui m’entraîne.
Question nutrition, plutôt pizza ou brocolis? Tu as un suivi diététique ?
Je suis plus brocolis avec une part de Pizza à côté sans oublier le chocolat et/ou la Chocolatine 🤤🤤. J’essaie de fixer un plan, oui. Je prépare mes repas à la maison que j’emmène à la caserne (je ne mange pas ce qui nous est fourni). Mais quand la fatigue est présente, je mange mon plat plus autre chose à côté (souvent du sucré)
Comment fais-tu pour concilier ta vie professionnelle et ta pratique sportive / les compétitions? 

C’est très compliqué de concilier les deux ! Je n’ai pas de planning aménagé ce qui veut dire que le choix de mes compétitions est primordial. J’ai posé des vacances sur les dates de compétition pour pouvoir être sûr d’être libéré. Ce qui veut dire qu’à côté de ça, je n’ai plus aucunes vacances personnelles pour pouvoir «décompresser » 🤷🏽‍♂️. Ma vie actuelle, c’est Pompiers/train/CrossFit®.

Comment fais-tu pour rester motivé malgré un emploi du temps chargé?
Je reste motivé car j’en ai envie tout simplement. Même si parfois, c’est vrai que je me pose plein de questions. Petite anecdote dont je me souviendrais toujours : un Sergent, durant ma formation pour la BSPP m’a dit « tu verras Romain, tu ne réussiras plus, tu vas régresser ». J’aimerais revoir ce Sergent ! C’est vrai, je n’ai pas de vie à côté, mais aujourd’hui ma vie c’est le CrossFit® et les pompiers.
Depuis combien de temps as-tu commencé les compétitions en CrossFit®? Qu’est-ce qui t’a poussé à commencer? 

Ça fait 7 ans que je pratique le CrossFit®. Je fais de la compétition depuis 2016 (indiv ou team) Ce qui m’a poussé à être ce que je suis aujourd’hui, c’est d’avoir rencontré mon idole Yohann GIGORD, et je veux lui ressembler. J’ai eu la chance de partager des choses avec lui que jamais je n’aurais imaginé. Cet homme est plus qu’un exemple pour moi, c’est la référence tout en étant mon pote et binôme #Minus&Cortex

Quel est ton meilleur souvenir de compétition? 
Je n’ai pas de meilleurs souvenirs de compétition en particulier. Chaque compétition et un souvenir en elle-même, que j’affectionne particulièrement. Chaque souvenir est différent certes mais tellement cool !Grâce au CrossFit®, j’ai pu voyager, comme par exemple partir aux États-Unis où je n’étais jamais allé. En plus, j’ai fait la compétition avec des copains (Alexandre JOLIVET et Quentin ANTOINE) et c’était bien cool!

Comment se sont passées les qualifications pour Strength in Depth? Le classement de l’Open entrait en jeu, non? 
Les qualifications de Strength on Depth se sont passées par rapport à l’Open, oui. Content du classement que j’ai pu faire car j’avais les gardes à côté et du coup, ce n’était pas facile de se placer correctement face au niveau qu’il peut y avoir en France. J’ai même fait le 20.1 de garde, dans la cour de la caserne, en sortie de veillée, jugé par mon chef, c’était énorme !
Tu as changé quelque chose à ton entraînement en vue de cette compétition? 
Pour cette compétition, je n’ai pas changé grand-chose. Les entraînements étaient les mêmes et puis j’ai réussit à m’y qualifier en étant moi même et avec un entraînement déjà établi.

Quels sont tes objectifs pour Strength in Depth? 
Mes objectifs sont clairement de représenter la France 🇫🇷 fièrement, premièrement. Et aussi de montrer que malgré un travail difficile qui induit une hygiène de vie pas facile du tout, surtout au niveau du sommeil malheureusement, on peut quand même réussir. Je sais que je vais prendre une bonne bonne claque mais j’adore ça, prendre des branlées car c’est comme ça que l’on apprend. C’est le métier qui rentre !
Comment abordes-tu la compétition? Relaxé? Un peu stressé? 

J’aborde cette compétition un peu stressé, je vous l’avoue..? car un petit gabarit comme moi face aux monstres qu’il y aura – comme Fraser – je me dis, je vais être ridicule, je vais finir dernier et je n’aime pas ça ! 


Quel WOD as-tu hâte de faire? Celui que tu redoutes davantage?
J’ai hâte de faire celui avec les rope climb et le Handstand Walk même si il y a du Yoke à 250kg et je vais prendre encore des centimètres ! Celui que je redoute le plus est le clean et DU car je le dis que le Time Cap est vraiment court. Mais on verra !
Comment gères-tu ta récupération en compétition? Et au quotidien? 
Ma récupération je la gère en mangeant et buvant beaucoup, ainsi qu’avec avec mes équipements Compex (Electrostimulation et pistolet). Et quand je suis de repos, je dors dès que je peux.

D’ailleurs, as-tu des rituels en compétition? Et une musique qui te motive? 
Pas de rituel spécial avant une compétition mis à part que j’aime transpirer correctement avant de rentrer dans l’arène. 
Pour toi, quelles sont les qualités pour être un bon compétiteur? 
Les qualités pour être un bon compétiteur, je dirais qu’il en faut juste ne pas se prendre la tête et prendre le CrossFit® comme un jeu. 
Quels sont tes objectifs pour cette saison? Et à plus long terme? 
Mes objectifs pour cette saison sont de représenter la France 🇫🇷 et le CrossFit® français un peu partout. J’espère pourvoir aller au French car c’est quand même la plus grosse compétition du pays. Et à plus long terme, être considéré comme un athlète professionnel et aller aux Games si le règlement (ou autre) ne change pas.

Quels sont les athlètes face auxquels ou avec lesquels tu aimerais woder?
Bah pour le coup Fraser, vu que je vais l’approcher ! J’aimerais le défier en live.
Froning est en équipe, du coup je ne pourrais pas. Sinon peu importe l’athlète qu’il y a à côté, j’aime woder avec tout le monde ! #communauté
Quels sont tes mouvements préférés? Ceux que tu aimes moins? 

Les mouvements préférés sont tout ceux qui appartiennent à la gym et celui que je déteste c’est l’assault bike.

Si tu devais imaginer ton propre WOD, à quoi ressemblerait-il? 
Si j’imaginais mon propre WOD, il ressemblerait à un bon chipper du futur !
Un dernier mot? 
Mon dernier mot, compliqué de dire dernier ! J’ai envie de dire garder le sourire à fond même dans les moments compliqués. Garder le réel esprit du CrossFit®, c’est-à-dire d’être en bonne santé. Et surtout, quand on veut obtenir une chose on peut l’avoir, le chemin ne sera pas facile du tout, mais cette chose tu la savoureras réellement et fièrement quand tu l’auras acquise car tu auras emprunté le chemin de l’honnêteté et de la réelle difficulté. 

fb
insta

1 réflexion au sujet de “En route pour le CrossFit® Strength in Depth – Romain Fellonneau”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s