Shopping, Test

As Many Reps As Possible, Jason Khalipa

Puisqu’une légende ancestrale raconte que, à chaque fois que tu allumes NRJ 12, un livre se suicide, agis ! Prends ton destin en main et ne sois pas responsable d’un génocide littéraire. Pour ce faire, point besoin de tomber dans les filets de Barbara Cartland et autres échauffées du sloggi qui te vendent des histoires de pirates qui sentent sous les bras mais s’épilent le torse (Fabio dans Agence Acapulco, en fait) ni dans la perte de connaissance induite par l’intégrale de Tolstoï. Tu peux aussi lire des ouvrages en lien avec tes centres d’intérêt : l’histoire de la dentelle en Auvergne, les combats d’étuis péniens chez les Bassaris, ou éventuellement, le CrossFit®. Or, ça tombe bien si tu appartiens à la dernière catégorie puisque la littérature du genre s’étoffe de jour en jour. Comme les pecs de Fabio.

On ne sait pas trop si le brushing de Fabio résiste à un Fran mais il fait des efforts pour ses followers.

Parmi les sorties récentes, As Many Reps as Possible de Jason Khalipa. Pour celles et ceux qui faisaient encore de la danse modern jazz à la MJC de Lillebonne en 2015, le Môsieur est juste une légende de la discipline. D’ailleurs, les spectateurs du Rogue Invitational se sont régalés de le voir concourir (lui et les autres Original Gansters du CrossFit®) dans la catégorie Legends. Ce qui lui a valu une telle invitation? Simplement parce que le gars, en plus de son physique de nounours ultra tanké (95 kilos pour 1m75, on ne le surnomme pas l’Ours de Californie sans raison), est juste le vainqueur des Games 2008. Et cerise sur le bowlcake, en huit ans de compétition, il ne se classe qu’une seule fois hors du Top 10.

Image result for jason khalipa rogue invitational

Entre deux barres de l’espace, le garçon ne s’est pas contenté de laver ses genouillères. Il a aussi fondé une famille…et une entreprise, NCFIT (anciennement connue sous le nom de NorCal CrossFit®), comptant désormais vingt succursales. Tu vois l’efficacité supersonique que tu as les matins de panne de réveil, lorsque tu as exactement 8 minutes pour faire disparaître la trace d’oreiller de sur ta joue et que tu dois troquer ton pyj Star Wars contre un habit qui fait vendre des autos? Bah lui, il est efficace comme ça au quotidien. Sans les cacas dans les yeux. Comment fait-il? Comme il est super sympa, il partage la méthode dans son livre.

Plus besoin de sacrifier des vierges au soleil couchant, un jour impair, dans un bled dont les coordonnées GPS correspondent au cosinus de l’IMC du chien de Dave Castro multiplié par le nombre de grammes de beurre dans un kouign-amann : la solution se livre au fil des 120 pages du volume. Mieux, le principe est finalement assez simple : son « secret » prend racine dans un format d’exercice que nous connaissons bien, l’AMRAP.

Si tu es encore comme deux ronds de flan devant le tableau blanc (promis, ça va passer, l’ami. Inutile de sombrer dans la consommation nasale de magnésie), sache que « AMRAP » est l’acronyme de « As Many Repetitions As Possible ». Si tu cuvais le panaché en LV1, ça veut dire « Autant de Reps que possible ». Bref, en un temps donné, tu fais un max de répétitions d’un ou plusieurs mouvements prédéfinis. Un peu comme quand tes parents débarquent à l’improviste et que tu dois ranger tout ton bordel en moins de 12 minutes. Je vois que ça te parle.

Image result for amrap crossfit

Le soucis de l’AMRAP? Il faut savoir gérer son temps et son effort. Si tu pars trop vite, tu finiras dans le même état qu’un colis suspect en Gare de Lyon. Si tu te la joues « faut pas que je me décoiffes » (comme Fabio), assurément, l’entraînement sera aussi satisfaisant que ce moment où tu découvres que le dessert que tu as commandé est en fait dégueulasse et que tu ne peux pas demander un remboursement calorique. L’idée de As Many Reps As Possible est d’appliquer cette gestion intelligente à ton quotidien, et plus seulement à tes WODs.

Pour cela, Jason Khalipa décline sa méthode en cinq points :

  • Trouver sa raison d’être : autant commencer par le début et trouver ce qui te fait avancer, ce qui est important dans ton quotidien….
  • Se concentrer sur ce qui est en son pouvoir : parfois la situation peut t’échapper et tu as juste envie de sulfater des gens. Sauf que c’est difficile de se promener en permanence avec une pelle. Jason t’enseigne donc que, si certains éléments sont hors de contrôle, tes réactions ne le sont pas.
  • Travailler dur : simplement parce que, comme le dit un autre champion : Hard work pays off. Clairement, si tu veux quelque chose, tu dois bosser pour l’obtenir. Sauf si c’est pour intégrer une téléréalité. Auquel cas, tu gagneras peut-être une MST en même temps qu’un dressing en polyester et quinze minutes de célébrité.
  • Compartimenter : et je ne parle pas du rangement de chaussettes du Monsieur qui veut bouillave la dame dans la pub IKEA. Ici, l’idée est de se concentrer sur un truc à la fois. Au boulot, tu penses boulot. A la maison, tu te concentres sur ta famille. Tu n’es pas Prue dans Charmed, tu ne peux pas être à plusieurs endroits à la fois.
  • Se remettre en question : régulièrement, il faut prendre du recul afin de voir si tes objectifs sont toujours d’actualité, en adéquation avec tes souhaites, histoire de ne pas foncer dans le tas sans discernement.
Image result for jason khalipa

Voilà, globalement, en quoi ça consiste. Sauf que Jason Khalipa est loin d’être juste un mec qui décide qu’il va changer ta vie avec un bouquin de développement personnel. Le garçon a un parcours de sportif et d’entrepreneur qui force le respect. Qu’il te raconte. Donc, offert dans ce numéro, tu découvres également l’envers du décor de la vie d’un champion. Pas besoin d’hyperventiler, il ne cède pas à l’appel de l’autobiographie en mode Loana à la sortie du Loft. Ce qu’il raconte, c’est uniquement pour étayer sa méthode. Tout est précis, concis, concret, millimétré. Chaque chapitre est court, et se termine par des exercices – parfois des WODs, histoire de voir si tu as tout pigé et si ton déo Axe Bacon-Chou de Bruxelles est efficace.

Image may contain: 1 person, outdoor

Alors, oui, j’en entends déjà qui couinent comme si on les obligeait à faire un Nancy (alors, on kiffe les overhead, avec sa mobilité de smoothie congelé?) : c’est en anglais. Oui, c’est en anglais. Ca aurait pu être pire, ça aurait pu être en bulgare. Sauf que le gars n’est pas bulgare. Donc remercions les bulgares d’avoir eu une politique de colonisation moins agressive que les anglais à l’ère Elisabéthaine, sinon on parlerait yaourt (ce qui est déjà le cas de certaines personnes quand elles chantent, remarque). Bon, bref. Ce n’est pas super difficile à comprendre, même si tu détestais ta prof d’anglais, avec son goût discutable pour les pulls en mohair et sa moustache à la Frida Kahlo. Ne nous fais pas croire que Netflix ne t’a rien appris, l’ami : tu peux lire As Many Reps as Possible en VO !! Et crois-moi, ça vaut le coup.

Jason Khalipa, As Many Reps As Possible, 13.25 €, disponible sur Amazon.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s