Shopping, Test

J’ai testé la gamme Training de 5.11 Tactical

Non contents de fournir à Ryan Philippe (aka Shooter) son plus joli sac à dos, histoire d’aller crapahuter dans les montagnes texanes pour flinguer des méchants sans manquer de munitions ni de ChocoBN, 5.11 Tactical a désormais décidé de s’attaquer à notre fitness. Alors, à l’est, rien de nouveau, me direz-vous. Certes, le Père Castro avait déjà décidé de nous raconter une jolie histoire (enfin, jolie, ça dépend de l’état dans lequel on finit), en programmant un Murph et autres épreuves à consonante « GI Jane/Joe », équipés de gilets lestés 5.11 Tactical lors des dernières éditions des Games.

undefined
Copyright : Rogue

Sauf que, tout le monde n’est pas Rich Froning, Josh Bridges ou Sam Briggs. Je sais, vous êtes déçus. Au mieux, messieurs, vous pouvez tenter de développer le même système pileux facial que Joshie, mais ça peut partir en cacahuète et passer d’ancien Navy Seal à un vague ersatz des Brigades du Tigre, un soir de cuite au pastis.
Par ailleurs, techniquement, s’entraîner avec un Tactec n’est pas forcément à la portée de tous les petits bras musclés. Parfois, il faut manger quelques kilos d’escalopes de poulet revenues dans une noisette d’huile de coco ….et s’entraîner plus fort qu’une candidate de téléréalité qui s’inscrit à un concours d’épellation (à ne pas confondre avec un concours d’épilation), avant de pouvoir utiliser le précieux objet sans avoir l’impression qu’on va faire un aller simple pour le centre de la Terre.

Aussi, 5.11 Tactical étoffe son offre tournée vers le sport, en attendant que ce soient nos muscles qui s’étoffent un peu… Si la marque US proposait des shorts, tshirts et autres chaussures destinées à l’entraînement, elle a récemment développé sa gamme, notamment à destination des personnages à double chromosome X. Par le plus grand des hasards (bah oui, la génétique, c’est un peu le bordel, tu n’as pas écouté le blabla de Jamy et Fred, toi? ), je suis a priori dotée de cette caractéristique génétique. Oui, a priori. Je suis née peu de temps après Tchernobyl, donc il est bien possible que mes acides désoxyribonucléiques soient en fait dans le même état que le visage de Donald Trump, post autobronzant. Sans prendre en compte mes éventuelles défaillances génétiques, Terrang (distributeur de 5.11 Tactical) m’a permis de tester ces nouveautés. Aussi, comme pour me motiver à ne pas céder à une orgie de fruits déguisés et de résister (prouve que tu existes ! ) aux assauts du Get 27 lors du Réveillon, j’ai reçu mon nouvel ensemble le 24 décembre. Et si on compte sur nos petits doigts, ça fait donc trois mois que je maltraite cette Sainte Trinité du tissu respirant, composée d’un legging, d’une veste et d’un débardeur.

Tout de noir vêtue, j’étais prête à affronter les pires pourritures texanes qui, non contentes de buter des petits veaux, s’enorgueillissent de porter une moustache qui tient plus du balai à chiotte IKEA en fin de vie que de toute excroissance pointant hors d’un épiderme. Sachant que la seule arme dont je dispose, c’est d’une bombe AirWick et d’un briquet, j’ai jugé que le report du démantèlement d’une société secrète était pertinent. J’ai donc opté pour un autre type de démantèlement. Celui de ma structure musculaire, à grands coups de courbatures. J’ai donc joué à frotti-frotta avec une barre d’haltéro (en tout bien, tout honneur, hein ! Je suis une femme mariée, merde !), je me suis roulée dans la magnésie, tel un doubitchou dans du sucre glace ; j’ai tenté de m’encastrer dans des boxs afin d’y imprimer mon visage (Han Solo Forever), … Bref, on a frôlé la maltraitance vestimentaire. Promis, je n’en ai pas fait exprès, monsieur le Juge. C’est juste que lors d’un WOD, il n’y a pas que toi qui finit dans le même état qu’un sac de baies de goji en vrac : woder, ça teste aussi la résistance de tes vêtements.

Maintenant, détaillons point par point ma panoplie de Power Rangers.
Le legging plaira à toutes celles qui en ont assez de frôler la crise d’épilepsie dès l’ouverture de leur dressing. Il faut dire que la bave sur le parquet flottant, c’est un peu chiant à nettoyer. Le Recon Jolie Tight, de son petit nom, n’a rien à voir avec Angelina mais partage son goût pour le côté « je suis dark et aventureuse. Même que je n’ai pas peur de monter sur une mobylette trafiquée ». Mais ce n’est pas seulement un legging noir. Comme souvent avec les vêtements 5.11 Tactical, on joue sur le côté pratique en ajoutant des poches : une dissimulée dans la ceinture, les autres au niveau des cuisses. Clairement, ne t’excite pas, pas moyen de ranger ta magnésie liquide, tes maniques, ton WOD Welder, tes élastiques, … Ce sont des poches, pas une banane Waïkiki. Mais très concrètement, ça évitera de glisser ton kleenex dans ta brassière. Et c’est déjà pas mal.
La matière est plutôt épaisse, sans frôler l’étouffement programmé du mollet en surchauffe. Bref, c’est un legging agréable à porter lorsqu’il fait un peu frisquet de la nouille. Avec ses propriétés anti-odeurs, il a la politesse d’éviter d’assassiner les autres athlètes à cause d’éventuelles effluves hasardeuses. Seul petit bémol? On aurait bien aimé une ceinture ajustable grâce à un cordon, afin d’adapter au mieux le legging à ma morphologie approximative.

Concernant le débardeur, on a gagné Les Reines du Shopping, édition fitness, et sans se faire vriller les tympans par une brésilienne avec des acouphènes. Becky, de son petit nom (je parle du débardeur, pas de la brésilienne), est super flowy, ce qui permet de gigoter plus violemment qu’un ado affrontant une battle de Tectonik en l’an de grâce 2007. Bref, on n’a plus aucun excuse pour foirer nos overhead squats (à part la mobilité d’une baguette achetée la veille chez Carrefour Express). L’encolure en V, plutôt originale dans le petit monde de l’habit sacerdotal (oui, ceux qui ont fait le 19.5 savent que ce que « sacrifice » signifie) permet de faire un peu son intéressante tandis que l’ourlet arrondi garde ton chalala dans le droit chemin (ou, du moins, à l’abri des regards indiscrets). On prendra toutefois garde à ses petits os en cas de confrontation imminente avec une barre de clean car l’encolure cause un léger remake de Mon curé chez les nudistes, édition clavicules. Et si le tissu est plein de petits trous, ce n’est pas suite à une rencontre fortuite avec Hellraiser, mais simplement parce que l’animal est un haut pour woder et pas une papillote en silicone Tupperware. Exit la sudation plus violente suite à l’achat d’une crème à base de glandes de ratons laveurs et son film étirable pour sulfater les bourrelets : là, ta peau respire mieux que dans la pub pour Vicks Vaporub, les doigts qui collent en moins.

La veste, nom de code « Valerie Half Zip 5.11 recon », est idéale pour les matins aux températures capricieuses, le temps que ton chauffage interne se mette en route, ou pour un wod Run, ce qu’on ne souhaite à personne. Avec son tissu léger, mais texturé pour conserver la chaleur, la veste permet de commencer les hostilités autrement qu’en mode esquimau (et je ne parle pas de ceux à la vanille). Anti odeurs et hydrofuge, elle nous met à l’abri des éléments, corporels et météo. Par ailleurs, les bandes réfléchissantes permettent d’éviter qu’on se fasse écraser aussi vulgairement que Ricard, le chat de Tonton Roro, aplati sous les roues d’un Citroën Picasso, un soir de novembre.

Maintenant, pour la minute Desperate Housewives, à l’instar des autres produits 5.11 Tactical, le bilan Soupline est positif. En trois mois de test, la gamme fitness ne se décolore pas , résiste à toutes les attaques de magnésie comme de kettlebells et passe au sèche linge. Malheureusement, en dépit de toutes les innovations techniques que propose la gamme, elle n’offre pas les performances de Josh Bridges. Mais on garde espoir…

Legging Jolie Tight 5.11 Recon, 69.95 €.
Débardeur Becky Tank 5.11 Recon, 44.95€.
Veste Valerie Half Zip 5.11 Recon, 59.95€.

Vous pouvez retrouver la gamme training chez terrang.fr et profiter de 10% de réduction avec le code IHATEWALLBALLS10.

Point technique : Je travaille en partenariat avec 5.11 Tactical France. Ce que ça signifie? Dans le cas présent, les trois articles m’ont été offerts. J’ai fait la demande pour les tester (je n’ai pas été sollicitée pour le faire) et j’ai reçu les produits gracieusement. Je vous en parle parce que cela me semble pertinent et que ce sont des produits que j’utilise pour woder régulièrement. Je n’ai aucune obligation de le faire. Je ne suis pas payée pour. A l’heure actuelle, je ne touche aucune commission sur le code de réduction qui est généré pour le site terrang.fr. Si vous faites le choix d’acheter sur ce site, c’est super. Si vous achetez ailleurs, c’est super aussi…  Et si vous avez juste envie de lire mon blabla, merci !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s