Drop-in

Drop-in à Silvaticus CrossFit®

Direction le 11e arrondissement de Paris pour un nouveau drop-in !
Silvaticus CrossFit® n’est peut-être pas la box parisienne la plus vaste mais côté chaleur humaine, elle a tout d’une grande ! Ici, on est reçus comme à la maison. Sans ma grand-mère qui m’oblige à reprendre cinq fois de la langue sauce piquante. Ce qui finalement, n’est pas une si mauvaise nouvelle quand on compte tester l’efficacité de ses glandes sudoripares.
Pour woder à Silvaticus CrossFit®, il faut un peu se transformer en Indiana Jones du bitume, en Lara Croft du pavé, bref en explorateur urbain. Pas besoin de piller des temples mayas pour payer votre drop-in ou de manger du cerveau de singe, copieusement décoré de feuilles de coriandre qui se coincent entre les dents… Il sera juste utile de s’armer d’un peu de patience et d’un numéro de digicode car la box n’a pas pignon sur rue. Bon, pas de panique non plus. Ce n’est pas le père Fouras qui a planqué la box aussi bien que certains de ses indices concoctés un soir d’abus de substances illicites. Relativisons donc.

Une façade d’immeuble, une porte cochère, un code,… Silvaticus CrossFit® joue les discrètes dans sa courette. Derrière une porte rouge, le graal. OK, le seul sang auquel vous serez exposés n’aura rien de messianique, il proviendra plus certainement des steaks induits par un abus de pull-ups. 
C’est d’ailleurs ce qui s’est produit lors de notre drop-in…Car il y avait de quoi transformer nos mimines en chair à saucisses. Fort heureusement, Sainte Thérèse de Manique, patronne des pognes a veillé sur nos délicates extrémités à pouces opposables. 

Accueillis par un Kevin un brin hilare à la perspective du WOD qui nous attendait, nous avons découvert les hostilités…Un WOD Endurance de 30 tours. Oui, 30 ! Plus que le nombre de cases dans mon calendrier de l’avent Kinder. Nom d’un carambar, on était partis pour en chier des ronds de chapeaux sous la houlette de notre coach du jour, la très accueillante Amandine.

Après un passage dans les entrailles souterraines de la box (aka les vestiaires), histoire de troquer mes baskets piquées à une gamine de 12 ans contre des Nanos, nous voilà sur la piste aux étoiles. Amandine vérifie la présence de tous les inscrits et c’est parti pour le warm-up avec deux tours de : 10 scap pull-up, 10 scap push-up, 10 squat, 1 aller-retour de lunges, 1 aller-retour de bear walk, 10 dislocated avec PVC. 
Dès le début, rien n’est laissé au hasard et Amandine s’assure que nous connaissons et maîtrisons chaque mouvement.
L’échauffement terminé, elle se concentre sur les mouvements du WOD, que nous travaillons un par un. Elle s’intéresse également aux différentes options pour scaler ce que nous ne savons pas faire. 

C’est alors que les Athéniens s’atteignirent. Sous vos yeux ébahis, le fameux WOD de 30 tours ! Temps de cuisson : 35 minutes. Certes, il y a peu de reps pour chaque mouvement mais ils reviennent tous très vite. Et 30 tours, c’est aussi long que la file d’attente de Primark un jour férié. Le tout sur des airs de musique latine. Un vrai changement quand tu as plutôt l’habitude d’écouter des chevelus qui crient comme des petits chats énervés. Conjugué à une perte de lucidité induite par l’effort, mon esprit divague. L’espace d’un instant, j’ai l’impression d’être morte d’une overdose de Nutella pendant la finale de la Star Ac’2 et que Georges-Alain vient me hanter en haranguant la reprise de Paris Latino. Gloire à Dave Castro, l’épisode n’est que passager. Pendant ce temps, Amandine donne de la voix pour nous encourager et veiller à la qualité des reps. 35 minutes plus tard, double-check pour tout le monde. Nous sommes plus trempés que Britney Spears époque I am a slave for you, la passion des NAC en moins. 

A la fin du WOD, on continue d’échanger avec les athlètes de notre groupe tandis que de nouveaux courageux vont découvrir si l’utilisation de la râpe à pieds Scholl est efficace sur les callosités… 
Nous reviendrons avec grand plaisir dans cette box à l’ambiance aussi détendue que familiale. D’autant que Silvaticus CrossFit® amorce sa mue et ferme du 22 décembre au 6 janvier pour se refaire une beauté. Nouveau matos (dont des infernaux Rogue Echo Bikes qui arrivaient le jour de notre drop-in), nouveaux espaces, Silvaticus CrossFit® verra le jour début 2019. Et si la demoiselle renouvelle ses atours, assurément, ce qui fait tout son charme, à savoir sa convivialité et l’attention portée aux athlètes, resterons les mêmes.

Merci Silvaticus CrossFit® !

Silvaticus CrossFit®
220 Boulevard Voltaire 75011 Paris
www.silvaticus.fr
https://www.facebook.com/SilvaticusCrossFit/
Prix du drop-in : 22€



3 réflexions au sujet de “Drop-in à Silvaticus CrossFit®”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s