Raconte-moi ton CrossFit, Rencontre

Raconte-moi ton CrossFit..Catherine Devèze

Aujourd’hui, honneur aux Masters ! En effet, l’athlète qui a répondu à nos questions joue dans cette catégorie et pas qu’un peu…Catherine Devèze a  notamment fini première de l’Open pour la région Europe South. Elle œuvre également au développement et à la visibilité des Masters en organisant, avec Laurence Brager, le Only Master Throwdown. L’événement, en plus d’être parrainé par Framboise Labat, soutient la recherche contre le cancer.
Peux-tu te présenter? 
Je m’appelle Catherine Devèze, j’ai 55 ans, j’habite Alès dans le Gard et je suis psychologue.
Peux-tu nous parler de ton parcours sportif? 
Depuis l’âge de 18 ans, j’ai fait du sport de façon assez intense avec de la gymnastique et de la danse à raison de 15 heures par semaine jusqu’à l’âge de 29 ans.
Après quoi j’ai eu ma fille et j’ai arrêté le sport durant 4 ans.
Pour des raisons de facilité en horaires, j’ai commencé à faire de la musculation et je suis devenue la partenaire quotidienne d’un double champion du Monde de Bodybuilding durant 8 ans.  Ce qui m’a amenée, tout comme la danse, à prendre conscience des placements corporels et de la justesse du mouvement. J’ai acquis peu à peu de la force et un réel intérêt pour cette discipline car mon partenaire était également un excellent coach.
IMG_0075
Je m’entrainais alors 6 jours par semaine au moins 1 h 30 par jour avec un programme bien défini. Je n’ai pas voulu me lancer dans la compétition (et pourtant mon coach a lourdement insisté) car le régime nécessaire n’était pas ma tasse de thé, et les fameux gâteaux du mercredi de mon coach à base de blanc d’oeufs et de protéines ne m’inspiraient pas !!! Bon, il mettait bien des pommes pour me faire croire que c’était un gâteau mais franchement j’avais plus le sentiment de mâcher du polyestyrène que du gâteau.. beurk.

Forte de mon passé muscu et fitness, je suis arrivée tranquille pour mon premier WOD ! Et là, monstrueuse claque !

Après cela, à cause d’un changement professionnel, j’ai du modifier mes habitudes sportives et même stopper pendant 2 ans toute activité.. et là ça fait mal. Je ne pouvais même plus passer devant mon ex salle de sport tellement c’était dur de me dire que je ne pouvais plus m’entraîner, je faisais de grands détours en voiture pour ne plus voir la porte de la salle ! Frustration.
IMG_0074
Puis de nouveaux changements m’ont conduite vers le fitness : 8 ans d’entraînement avec RPM, cours collectifs et toujours un peu de musculation en complément.
J’ai ensuite rajouté de la course à pied en raison de ma nullité dans ce domaine… et du vélo de route.
Quand as-tu commencé le CrossFit?
Il y a 5 ans, j’ai découvert les circuits training et peu à peu le CrossFit. Avec une amie, je me suis inscrite à CrossFit Nimes, récemment ouverte. Forte de mon passé muscu et fitness, je suis arrivée tranquille pour mon premier WOD ! Et là, monstrueuse claque ! Rouge, échevelée et le cardio à 180,  j’ai certes fini première féminine sur le WOD thruster/run du jour mais à quel prix !!! Waouh ! Je me suis dit :  » là tu as tout à apprendre ». C’était parti pour le challenge : 40 km à faire 3 fois par semaine pour rejoindre la box la boule au ventre de peur à l’idée de ce qui m’attendait… Mais trop tard : j’avais attrapé le virus.
Tomber malade du CrossFit, c’est comme tomber amoureuse : on en veut toujours plus.

Tomber malade du CrossFit, c’est comme tomber amoureuse : on en veut toujours plus.

Cela restera mon pire souvenir de CrossFit, je crois. Mais j’ai rapidement aimé l’haltérophilie en raison de mon passé en body.
IMG_0206
Ensuite les choses se sont enchainées, ma copine d’entraînement a passé son Level 1. On a continué à s’entraîner ensemble et puis peu à peu des copains sont venus se joindre à nous, de plus en plus nombreux. Un jour, on a décidé de créer notre box CrossFit 461. Une box associative ! Avec nos fonds propres et donc un gros investissement financier et personnel. J’ai ensuite passé mon Level 1 et me suis lancée très timidement dans la compétition.
Justement tu peux nous en dire davantage à ce sujet? 
J’ai commencé l’an dernier (avec une programmation spécifique car Laurence ma coach et amie avec laquelle nous avons monté la box, a passé le Level 2). C’était à l’occasion  de la compétition « Cry me a river » où j’ai fini première. Puis cette année, après m’être classée première à l’Open Europe Sud, j’ai osé les European Masters à Budapest où j’ai terminé première  à mon grand étonnement et par 35 degrés pour un début mai.
IMG_8358
J’avais emporté avec moi la photo de mon coach de Bodybuilding et il est monté avec moi sur le podium (il est mort il y a 2 ans et c’est un hommage que je lui rendais et ça, c’est mon souvenir le plus beau). Après quoi j’ai tenté le French cette année et je me suis également placée première.

Un jour, on a décidé de créer notre box CrossFit 461. Une box associative !

Comment organises-tu ton entraînement? 
Je m’entraîne 3 jours puis 1 jour de repos en règle générale, ce qui est un bon rythme pour moi.
Et question nutrition? 
Je suis devenue végétarienne depuis maintenant 2 ans et si ma masse musculaire s’est réduite, je n’ai pas perdu de force pour autant. Mais je n’ai pas supprimé la bière du week end, car c’est que des plantes !
IMG_0213
Comment as-tu eu l’idée de lancer une compétition réservée aux Masters? 
Mon expérience dans le domaine de la compétition m’a fait prendre conscience de la difficulté à se mesurer avec des personnes plus jeunes quand il n’y a pas notre catégorie d’âge. De ce fait, j’ai pensé qu’il serait plus équitable de créer de nouvelles catégories pour permettre à des gens de 60, 65 ou bien 70 ans de pouvoir mesurer leur fitness avec des athlètes du même âge. Only Master Throwdown était né.
De plus, les récompenses pour le même WOD effectué n’étaient pas les mêmes selon l’âge et pourtant l’effort est énorme en vieillissant. Aussi, c’était une raison supplémentaire qui nous motivait avec Laurence (Brager, NDLR).

Il serait plus équitable de créer de nouvelles catégories pour permettre à des gens de 60, 65 ou bien 70 ans de pouvoir mesurer son fitness avec des athlètes du même âge.

Pour finir, le CrossFit nous faisait vibrer à l’unisson avec notre Dream Team (c’est comme cela que se nomment eux-mêmes nos athlètes de la box) et cette belle cohésion nous a amené à faire plusieurs actions caritatives.
IMG_0526
Alors la Only Master devait rester dans le même état d’esprit. Ayant eu des membres de notre famille et des amis atteints du cancer, nous avons voulu que cette cause soit également défendue à travers la compétition.

Quels retours avez-vous eu sur la compétition?
Nous avions pensé toucher et animer la communauté française des Masters + (45-70 ans) et nous avons, avec un grand bonheur, dépassé largement nos frontières pour toucher l’Europe et au-delà : 16 nationalités représentées dont les Canadiens, Américains, Australiens, Afrique du Sud.. et avec d’énormes échanges humains. Cette compétition Online nous a demandé énormément de travail mais les heures d’échanges (décalage horaire oblige) avec des personnes du monde entier, ça c’était géant. On a publié des témoignages, des photos, de cette belle communauté et nous avons reçu de très beaux remerciements d’avoir pu permettre quel que soit l’âge de devenir encore un vrai compétiteur. Quand on voit les scores et les PR réalisés, on tire son chapeau !

Quand on voit les scores et les PR réalisés, on tire son chapeau !

Les sponsors nous ont suivi : 18 !!!! Un record et nous les remercions vivement pour leurs belles récompenses. Et pour clore le tout une belle somme récoltée.
Un immense merci à tous!
IMG_0069
Alors oui, la communauté des Masters est en marche, en France comme à l’étranger et je souhaite en être une petite représentante dans les années à venir. Et pour finir un grand merci à Framboise Labat qui a accepté d’être marraine de la compétition.
Pour finir, le CrossFit permet de si belles choses ! Il y a deux mois, André 80 ans est arrivé à la box ayant eu un AVC et une hémiplégie qui l’amenait à avoir le bras gauche tout recroquevillé et qui aujourd’hui a retrouvé une belle extension du bras qui lui permet de mettre une dumbbell au dessus de sa tête. Cela me donne envie de continuer !
Merci beaucoup Catherine d’avoir répondu à mes questions ! 
fb.jpg
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s