Test

Le porte plaque TacTec de 5.11 Tactical, le test

Perdre quelques kilos avant l’été? Ce n’est pas prévu au programme. Rangez les shakers Herbabidule, les plats préparés à base de viande de chat sauvage et de formol, les pilules goût cola qui donnent des hallucinations auditives et te font penser que Jean-Michel Cohen habite dans ta tête, … Ici, il est question de prendre du poids, mais du poids amovible. Alors, non, rouler ses bourrelets sous sa gaine ne compte pas en terme d’amovibilité du kilo. Fichtre ! Comment un tel prodige est-il possible? Simplement en portant un gilet lesté. Et je te parle d’un vrai gilet lesté, pas seulement de mettre des shokobons dans les poches de ton cardigan.

Justement, grâce à 5.11 Tactical, j’ai eu la chance de tester leur porte plaque TacTec, la superstar des gilets lestés, un des engins de torture popularisés par les CrossFit Games.

395964f685c04e4e1b9b4a91e5ef43e4.jpg

Pour avoir vu Kara Webb s’écrouler en direct après le Murph 2015, j’avoue que j’avais quelques craintes concernant l’utilisation de l’animal. Sachant que je me considère comme une bille en poids de corps, je n’avais que très moyennement envie de me reprendre dans la face les kilos âprement perdus grâce à un rééquilibrage alimentaire aussi funky qu’une soirée à manger du potage chez ton collègue de la compta pendant son arrêt de travail suite à un kyste au sacrum.

Mais comme je suis une fille un peu bipolaire (comme Catherine Zeta-Jones, penchant gérontophile inclus), je me faisais une joie de tester cet objet de désir pour bien des Crossfiteurs. Je parle du Tactec, hein. Pas de Catherine Zeta-Jones, elle n’a pas assez de quadriceps.

Premières impressions

Clairement, un peu comme dans les téléfilms de Noël sur M6 (le pull à motifs en moins), ça a été le coup de foudre dès le premier regard. La neige s’est mise à tomber, une petite musique cucul à raisonner dans l’appart. OK, c’était des giboulées et j’avais oublié d’éteindre Deezer, mais on ne peut rien contre le cœur qui s’emballe. Mon cardiologue est d’accord.

IMG_9768-2

Au milieu de petites larmes de bonheur (sans nez qui coule, on est dans un téléfilm sur M6, ne l’oubliez pas), je remarque d’office l’épaisseur des bretelles ainsi que le rembourrage sur les panneaux avant et arrière. Assurément mon nouvel ami s’annonce aussi confortable qu’une bonne couette bien douillette. Certes, une couette sur laquelle ton salaud de chat a fait tomber la planche à repasser, car il ne faut pas oublier que des plaques sont sensées se glisser à l’intérieur du Tactec.

A côté de la plaque

Justement, après avoir essayé mon nouveau joujou à vide, on place les plaques. Pour cela, pas d’improvisation : il faut qu’elles soient solidement attachées. Plutôt que de tenter de comprendre le pourquoi du comment, le plus simple reste d’aller jeter un œil sur un tuto. Celui qui m’a beaucoup aidé est par ici (attention, c’est là qu’on va voir si pour vous, l’anglais se résume à Brian is in the kitchen, car la vidéo est in English). Tel Saint Michel affrontant le dragon, j’ai lutté contre les différentes fixations en velcro et j’ai vaincu. Enfin, pas toute seule. Le barbu m’a filé un coup de main car j’ai eu l’idée brillante de tenter d’installer les plaques vers 23h30. Horaire absolument idéal question luminosité et lucidité. La manipulation a failli se transformer en épisode d’Ushuaia, avec lampe frontale mais sans Nicolas Hulot car il a troqué les expéditions dans les contrées  sans wi-fi gratuit contre la fréquentation de drôles d’oiseaux gouvernementaux.  Bref, pour la santé mentale de chacun, la manipulation est préférable de jour.

IMG_8693-2.jpg

Réglages en cours

Et pendant qu’on est dans le conseil en mode « j’ai 76 ans et je me prends un peu pour ta mère », je ne saurais trop vous recommander de bien régler les bretelles et la ceinture, sans quoi vous risqueriez de vous retrouver avec un TacTec qui danse la gigue irlandaise. Comme le personnage de Di Caprio dans Titanic. Et on sait comment il a fini. Mal. Si je vous dis ça, ce n’est pas uniquement pour voir la terreur sur votre visage. Quoique.

Trop impatiente de m’amuser avec mon TacTec, j’ai wodé sans effectuer aucun réglage. Enfer et damnation. Et non, ce n’est pas seulement le titre du prochain Dan Brown… L’expérience s’est soldée par un bain dans de la pommade à l’arnica et une interruption de 48 heures de toute vie sociale. Le TacTec s’est fracassé contre mon menton, et vlan transformation instantanée en Schtroumpfette pour cause d’hématome. Dieu merci, je n’ai pas eu à affronter le village dans les champis et les petits bonshommes qui ont décidé de vivre dans une forêt avec des pantalons blancs. Un choix discutable, au passage.

IMG_8753

Donc, si vous tenez à vos dents, prenez un petit quart d’heure pour bien régler votre TacTec. Pour le faire, n’hésitez pas à consulter la vidéo sur le YouTube de 5.11 Tactical ou le tuto sur le blog de Terräng.

Let’s WOD

Après un Murph et de nombreux WODs, le TacTec tient toutes ses promesses. Les bretelles et les parties rembourrées rendent le port du gilet très agréable. Malgré l’ajout de poids, il ne tire pas sur le dos ou les trapèzes. La charge est parfaitement répartie et les mouvements sont fluides. Enfin, aussi fluides que possibles quand vous vous amusez à vous lester comme un baudet. Autre avantage, le gilet lesté permet de maintenir une posture impeccable, âprement disputée dans les concours de beauté chapeautés par Madame de Fontenay.

IMG_9314.jpg

Le maillage respirant, situé à l’intérieur des panneaux et des bretelles, ainsi que la ceinture ajourée permettent d’éviter de transpirer comme un poney. Toutefois, cela ne dispense personne d’un petit coup d’anti-transpirant car vous aurez forcément un peu plus chaud avec quelques kilos sur le dos plutôt qu’en wodant torse-poil. Logique.

Fermé par un système de velcro qui vient fixer la ceinture et par un rabat, le Tactec est très stable. Sur de la course, il ne bouge pas. Seul petit hic, qui concernera les petites dames que la Nature a doté de boobs plutôt généreux : l’abus de glandes mammaires empêche le TacTec d’être complètement plaqué contre le buste. Cela peut faire perdre en stabilité au gilet sur les mouvements avec du kipping. Mais cela est inhérent au fait de se poser une plaque contre les nunga nunga plutôt qu’à la conception du gilet lui-même. Messieurs, bien entendu, cela ne vous concerne pas sauf si vous avez VRAIMENT abusé du pousse-tété. Mais vraiment…

IMG_9243.jpg

Malgré un double système de fermeture, mentionné plus haut, il se retire très facilement et rapidement. Et si vous faites une petite crise d’angoisse en mode « au secours, je veux soudainement vivre nu », sachez que le TacTec est doté d’un système de libération rapide sur le devant. D’une main, tire la chevillette, la bobinette cherra. Ou plutôt « et le TacTec s’ouvrira ». Mais s’ouvrira vraiment. Il finira en morceaux, tel un meuble IKEA infernal. Il sera bien plus facile à remonter que la commode NORDLI mais il sera compliqué de repartir au charbon instantanément. Quelques minutes d’atelier Modes et Travaux seront nécessaires.

IMG_4226

Le TacTec est également doté d’une poignée d’extraction extensible à l’arrière du porte-plaque. Ce qui peut être pratique pour retenir un coéquipier qui veut fuir face au WOD ou pour forcer son enfant à venir manger des salsifis.

Avis aux accros du velcro : la partie supérieure des panneaux avant et arrière permettent d’accrocher des patchs.

IMG_9491

Question prix? Le TacTec standard (non lesté) coûte 199.96 € tandis que l’édition des Games vaut 229.96€. Certes, c’est une somme ! Reste qu’il faut garder en tête que le TacTec est avant tout conçu pour un usage militaire. D’où une qualité et des finitions en mode « Chanel du bazooka ». Sueur, magnésie, saleté, … : sans surprise, il résiste à tout malgré un usage aussi régulier que parfois, un peu violent. Le TacTec est si résistant qu’il semble conçu par le chirurgien de Jennifer Lopez : comme le visage de la Bomba Latina, il ne bouge pas dans le temps. Mieux, il ne vous coûtera rien en Botox…ou en sang de vierge. Bref, si vous pouvez vous faire plaisir et que vous voulez le must du gilet lesté, foncez.

Découvrez le TacTec 5.11 Tactical sur le stand de Terrang au French Throwdown ce week-end (du 22 au 24 juin) ou sur leur site internet.

35671667_2532704786756009_6646446063605514240_n.jpg

Profitez toujours de 10% de réduction sur tout le site avec le code « IHATEWALLBALLS10 ».

fb

Publicités

1 réflexion au sujet de “Le porte plaque TacTec de 5.11 Tactical, le test”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s