Shopping, Test

La barre NRV de Crossliftor : le test

De l’or en barre ! Certes cette expression semble un peu datée et on s’attend un peu à l’entendre dans la bouche de Tata Josette lors de la célébration de ses 50 ans de mariage autour d’une terrine de pâté en croûte. Mais avec un médaillon de foie gras au centre, s’il vous plaît. Ca fait 5 décennies qu’elle supporte les ronflements sonores et les blagues grasses (à moins que ça ne soit l’inverse) de Tonton Roger.

Bref, revenons à notre sujet. Pourquoi cette expression digne de l’Académie Française ? Simplement pour qualifier la nouvelle barre d’haltérophilie de Crossliftor. Aurait-elle été inspirée par Willy Wonka ? L’histoire ne dit pas si l’entreprise française affronte les jungles les plus hostiles pour embaucher des oompa-loompas (à méditer, ça peut toujours servir pour les tests de wallballs), reste que j’ai bien eu l’impression d’avoir gagner mon Golden Ticket. Au programme, pas de visite de fabrique à cheat meals avec un Johnny Depp qui a un peu forcé sur le Colgate Max White mais bien des sessions d’haltérophilie et des WODs qui donnent un peu le tournis. Comme après un voyage dans l’ascenseur de verre. CQFD, donc.

IMG_9115

Quand Crossliftor m’a envoyé la nouvelle barre femme, la NRV, le déballage du paquet s’est rapidement transformé en matin de Noël. Mais au printemps, sans cris d’enfants hyperactifs ni cachet de citrate de bétaïne. Un Noël idéal, quoi. Bien au chaud dans son tube, la gracieuse demoiselle avait déjà fait piquer une suée à un livreur. Bon point. Ca, c’est pour le karma de tous les livreurs qui te mettent des avis de passage alors que tu es à ton domicile.

La marque française ne m’avait donné aucune indication concernant les caractéristiques de la barre. Et là, tadaa ! Dès l’ouverture du paquet, les anges se sont mis à chanter. Si, si. Bon, OK, en réalité, ce sont peut-être les voix dans ma tête qui ont fait ça. Peu importe. C’était cool. Un peu comme avoir Spotify sans payer l’abonnement. J’ai donc découvert l’extrémité, noire, de la barre NRV, avant de voir le corps…doré. Oui, doré ! Mais un doré mat, diablement efficace et joli. Rien de bling bling. Je vous parle d’une barre d’haltéro, pas du salon des Kardashian. Je ne m’attendais pas à recevoir une barre de cette couleur. A vrai dire, je ne pensais même pas que ça existait ! Ainsi, Crossliftor joue l’audace, et ça paye.

IMG_8831-2

Si côté look, Cristina Cordula valide, que donne la prise en main ? A vrai dire, à la réception, je m’interroge : le grip est assez prononcé, vais-je avoir un gommage gratuit à chaque utilisation ? Vais-je enfin mettre un frein à l’hégémonie des points verts chez Yves Rocher ?

Fausse alerte. Rangez les monodoses de Cicatryl ! Dès les premiers WODs, le grip se fait oublier. Mieux, il devient carrément un atout. En effet, il permet une excellente prise en main. Résultat, les barres s’envolent. Enfin, pas de manière littérale. C’est une barre d’haltérophilie, pas le parapluie de Mary Poppins. Et en réalité, ça pourrait être dangereux pour nos partenaires d’entraînements. Donc, aussi étrange que cela puisse paraître, cette excellente prise en main donne la sensation que les barres sont un peu plus légères, le mouvement un peu plus simple, … Bien sûr, c’est une impression générale, pas une visite à Lourdes. Tu ne risques pas de gagner 40 kilos sur un malentendu ou soudainement devenir un technicien hors-pair si d’habitude, tu es plutôt en mode « Hulk aime haltéro et tout fracasser ». Non, non, pas de promesses en mousse. Cet article n’est pas disponible sur les chaînes de télé-achat, Maryse.

IMG_8817

Avec son look qui rappelle subtilement le short de Kylie Minogue dans les années 2000, la barre NRV n’est pas précieuse. Au contraire, elle est franchement badass. Normal, la chanteuse est Australienne, tout comme les deux Fittest Women on Earth de 2017. Coïncidence ? Conspiration des Francs-Maçons ? W9 enquête. Bref, en attendant des révélations fracassantes sur une chaîne de la TNT à 23h50, la barre de Crossliftor est faite pour résister à tous les WODs. Conçue pour une pratique intensive, elle peut être droppée sans risquer de finir éclatée comme un cocotier frappé par la foudre (ou Tonton Roger après sa rencontre avec un muret vicieux après le Réveillon de la Saint Sylvestre). Elle a une résistance de 190 000 PSI et peut supporter jusqu’à 750 kilos. Autant dire qu’il y a de la marge question PR au backsquat.

Les quatre roulements à aiguilles sur chaque poignée permettent d’avoir un mouvement fluide et enchaîner plus rapidement les mouvements. La barre tourne plus vite grâce à ces roulements à aiguilles, fabriqués en pays teuton. Attention, ce n’est pas non plus la Foire du Trône, ça ne va pas te secouer le paletot dans tous les sens. C’est juste que chaque rep se fait aussi facilement que picorer dans le paquet d’Oreo, un dimanche devant Netflix. Sauf que là, tu bouges ton chalala et que tu n’auras pas besoin de vendre ton âme à Anaca 3 pour ne pas ressembler à un cétacé à la piscine municipale.

IMG_9197

Instant Bree Van de Kamp : dites-moi, ma bonne dame, le doré, ce n’est pas trop salissant ? Il est vrai que la magnésie se loge un peu dans le grip. C’est cependant le sort de n’importe quelle barre. Un petit coup de nettoyant ou simplement de chiffon doux permet d’enlever le plus gros et de la rendre propre comme un sou neuf. Ajoutons que la barre a été traitée contre la corrosion. Pas une raison toutefois de ne pas lui offrir une petite session spa de temps en temps. Et puis quand on a l’impression que sa barre d’haltéro a été volée dans un coffre-fort de Gringotts, autant la bichonner.

Niveau durabilité, il faudra voir l’évolution au cours des mois et des années. Mais la NRV a été pensée pour résister au temps et aux WODs qui passent, donc je ne me fais aucun souci concernant la possibilité de fêter, comme Tata Josette et Tonton Roger, nos noces d’or.

IMG_8814

Merci beaucoup Crossliftor pour m’avoir permis de réaliser ce test !

Barre olympique NRV Gold (existe aussi en noir et army), Crossliftor, 279 €, disponible sur le site de Crossliftor.

fb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s