Nutrition, Test

On a testé Nutrifit (et on a adoré !)

Ca, c’est un teasing qui tombe à plat. OK, rien qu’en lisant le titre, vous connaissez déjà l’issue de ce test Bref, c’est un peu comme Titanic : la fin est inéluctable. Mais c’était franchement prévisible : avec leurs plats qui font baver sur l’écran d’ordi, il y avait fort à parier que le goût suivrait.

15972659_357847097928739_1187467926608517475_o16300400_369037533476362_601785427069706453_o

A la base, on adore le concept : concilier gastronomie et équilibre alimentaire. A mort le combo  « poulet/riz/brocolis »  ! Par un miracle pas encore validé par le Vatican (ou plutôt pas mal d’expertise), Nutrifit propose plats et desserts non seulement adaptés à notre profil, mais aussi à nos objectifs : perte de poids, prise de masse sèche, sèche musculaire, stabilisation). Juste histoire de remettre en contexte, la marque accompagne des athlètes comme  Alizée Andréani, Alexandre Jolivet ou Christophe Besnard.

15250884_338537396526376_1022476300951623100_o

Comment ça marche?
D’abord, il faut savoir que les lyonnais ont de la chance. Nutrifit livre quotidiennement ses clients lyonnais, qui peuvent commander jusqu’à la veille (avant 22h) leur repas à l’unité.
Sinon, les livraisons se font par pack de 10 repas minimum, à choisir par 2 repas et 2 desserts différents chaque jour. Les livraisons se font via Chronofresh (version « j’ai un frigo dans mon camion » de Chronopost).
Les plats sont cuisinés tous les matins dans le laboratoire lyonnais puis sont collectés par Chronofresh à 14h pour être acheminer partout en France le lendemain matin.

Question prix? 
Sur Lyon, le prix est de 9,9€.
Hors Lyon, il y a 1€ de frais de livraison par repas.

Verdict?
Concrètement, ça donne quoi?
Une fois connecté au site www.nutrifit-france.com, on choisit ses plats. Il est possible de les personnaliser en fonction de ses objectifs, ou de faire une commande express (aussi, les plats envoyés seront ceux pour une stabilisation). Si on opte pour personnaliser la commande, direction un diagnostic en ligne afin de calculer ses besoins caloriques. Reste à payer et à guetter le livreur.
De ce côté là, j’ai eu quelques craintes. Que se passe-t-il si le livreur décide que je suis absente alors que je l’attends au pied de mon immeuble armée d’une carabine? Parce que, quand pour c’est un livre commandé sur Amazon, qu’il merde, c’est déjà problématique. Mais là, tout est frais !
Fort heureusement, je n’ai pas eu à plastiquer un bureau de Poste pour que tout se passe bien. Le livreur m’a appelée avant son passage, histoire de m’assurer que je pouvais réceptionner le colis. Voilà, ce grand progrès explique probablement le dérèglement climatique de ces derniers mois.
Le carton, transporté bien au frais, n’a été sorti qu’à la dernière minute. A l’intérieur, tous les plats sont bien froids, soigneusement calés.
IMG_3912IMG_3914

Je me dépêche de les ranger, histoire de respecter la chaîne du froid.
Comme me l’avait annoncé Nutrifit, tous les plats n’ont pas le même temps de conservation. Je prends donc garde à les classer selon la date de péremption.
Au menu de la semaine :

  • Pavé de merlu en croûte d’herbes, écrasé de pommes de terre et haricots verts
  • Poulet tandoori, riz basmati, raita frais au concombre
  • Gravlax de saumon et salade de pommes de terre moutardée, concombres à la crème
  • Kefta de bœuf, semoule et petits légumes
  • Brochettes de bœuf terryaki, tagliatelles et brocolis croquants
  • Curry de tofu et riz rouge
  • Cuisse de poulet façon Thaï, légumes croquants, blé au bouillon de volaille
  • Bibimbap coréen

Avouez, on se croirait un peu dans Top Chef, non? Et fort heureusement, personne ne va en dernière chance. Tous les plats ont été un régal !
Parfumés, bien cuits, ils résistent au passage au micro-ondes sans s’effondrer comme un vieux lifting pratiqué en 1985. L’ajout d’un petit bouillon par-ci, par-là, permet de conserver des textures moelleuses et d’éviter que le plat ne soit sec. L’option végétarienne a également été une belle surprise.

IMG_3961

Habituellement, je trouve le tofu aussi excitant gastronomiquement qu’une rediff’ de Derrick un dimanche aprem. Avec son curry de tofu et riz rouge, Nutrifit m’a franchement réconciliée avec ces petits cubes de lait de soja. Le résultat est presque soyeux, bien assaisonné et plein de saveurs.

23844181_1371447569631579_6963928272304340992_n
C’est également un vrai bonheur d’avoir juste à ouvrir son frigo pour déguster un plat qui va correspondre à nos objectifs et avoir du goût. On sent qu’il y a véritablement de la recherche en terme de variété des recettes et de diversité des produits. Manger est vraiment un plaisir !
Bien entendu, le service peut sembler un peu onéreux. Chaque plat revient à un peu plus de 10€. Sauf que les produits sont de qualité, le gain de temps non négligeable et, finalement, ça ne revient pas plus cher que de manger à la brasserie du coin avec ses collègues, tout en dégustant des plats qui vont rester cohérents avec votre style de vie et vos entraînements. A tester une semaine de rush au travail ! Ca changera des sandwiches aux rillettes 🙂

Pour céder à l’appel du tofu ou du gravlax maison, c’est sur www.nutrifit-france.com, que ça se passe.

fb

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s