Drop-in

Drop-in à CrossFit Portet sur Garonne

Quelques jours avant Noël, j’étais prête à tomber dans un coma induit par l’abus de Celebrations et de chants de Noël repris par Mariah Carey. Petit à petit, mon cocon à base de scotch et chutes de papier cadeau se construisait. Il ne manquait plus qu’une cuite à la Chouffe de Noël, et j’étais prête pour vociférer « Il est né, le divin enfant », tout en crachant des miettes de pain d’épices. Fort heureusement, Thorus a encore sauvé mon foie. Direction Toulouse pour l’anniversaire de la marque et les deux ans de CrossFit Portet sur Garonne.

A cette occasion, la box organisait une journée de compétition, suivie d’une soirée foodtruck et dancefloor. Avant de se lancer dans les festivités et de prendre des photos des athlètes en train de souffrir, le barbu et moi avons troqué la grenouillère en peluche contre des baskets, histoire de participer au WOD de 10 heures, le vendredi. Amis adeptes de la marche nordique et des longues promenades digestives, sachez que la box est un peu en périphérie de Toulouse. Aussi, troquez vos bâtons contre un moyen de locomotion plus rapide que vos deux pieds. Même doués de l’énergie cinétique d’un Josh Bridges voulant gagner le Murph, vous risqueriez de finir dans le même état que Nabilla dans le bush australien et sans lisseur.

Maintenant que cette parenthèse sponsorisée par l’industrie automobile est refermée, entrons dans le vif du sujet. La box !!! D’entrée, elle annonce la couleur avec les pneus alignés sur la façade. A peine garés, je me sens comme un labrador face à un bâton : je veux jouer ! Sauf qu’il faudra revenir, le Strongman, ce n’est pas pour aujourd’hui.

IMG_6449Avant de souffrir un peu, deux mots sur la box. Ou plutôt un seul : « Waouh ! » Dès l’entrée, on reste comme deux ronds de flan face à ce très bel espace. Sur 470 m2, plusieurs cages, un peloton d’assault bikes, une colonie de kettlebells et dumbbells, un plateau d’haltéro. Bref, le paradis pour n’importe quel passionné de CrossFit.IMG_6458

IMG_6467IMG_6466

Autre pièce maîtresse de la box : le bar autour duquel les athlètes se retrouvent pour discuter et surtout, sport national à la box, se défier à Mario Kart.

IMG_6463
IMG_6469

Niveau matériel, c’est le top. Mais n’oublions pas ce que nous a appris le contouring :  c’est bien d’avoir de beaux outils pour se faire jolie mais une fois démaquillée, si tu n’as pas de vrais sourcils, tu ne ressembles plus à rien. C’était l’instant philosophique NRJ 12. Bref, tout ça pour dire que l’équipement est important mais ce qui fait une box, c’est l’ambiance qui y règne et la qualité du coaching dispensé. C’est parti pour le WOD…

Fichier_000 (1)
Aux manettes, Loïc Capparos, headcoach et co-owner. Dès l’échauffement, il n’est pas avare de conseils et veille à la bonne réalisation de chaque mouvement.

IMG_6484

Alors que je redoutais le skill handstand, les 20 minutes de travail ont été un vrai plaisir. Mon psychologue est très fier de mes progrès. J’ai presque oublié les angoisses causées par ma prof de gym de cinquième, son jogging synthétique mauve et sa moustache.
D’abord, Loïc nous montre les erreurs les plus communes dans la réalisation d’un handstand, la marche à suivre pour un bon handstand hold puis les différentes progressions vers la maîtrise du handstand walk. Alignés le long du mur, les athlètes sont coachés un par un, en fonction de leur niveau. Je finis par me demander si Loïc n’est pas une sorte de Robotcoach, tant il a l’œil partout. Pas question de se cacher derrière des excuses ou des appréhensions, il ré-explique, motive et rassure.

IMG_6477

Avant le WOD, il montre les standards et c’est parti pour 3 rounds de boulot, en équipe de deux : 50 box jump over, 50 lunges alternées, 50 mètres handstand. Et dans ces moments-là, tu remercies ta génétique pourrie d’avoir des petites jambes : ça fait gagner du temps sur les lunges sachant que, de nature, tu frises déjà le sol. Par contre, faire la brouette avec ton barbu culminant à plus d’1m80, ça frise la mission suicide. L’ambiance est géniale, bon enfant. Les encouragements fusent, de la part du coach et des athlètes qui ont déjà terminé. A la fin, nous nous félicitons tous et nous tapons dans la main, fiers de s’être donnés à fond.

Fichier_000

A la fin du WOD, pas d’envolée de moineaux. Nombreux sont ceux qui se retrouvent autour du bar pour jouer à Mario Kart, faire des papouilles à coach Sanka,  manger des crêpes (à la gnôle !) apportées par une athlète ou travaille ses faiblesses. On se sent bien à CrossFit Portet !

IMG_6475
Coach Sanka

Nous avons été accueillis à bras ouverts par Damien Cabrera et Loïc Capparos, les deux owners ainsi que par tous les athlètes que nous avons rencontrés. CrossFit Portet est une box généreuse, dans son coaching, sa gentillesse, son accueil, son sérieux, son envie de faire avancer le CrossFit et  sa bonne humeur. Si vous passez du côté de Toulouse, allez-y pour un WOD épique, un super coaching et une ambiance unique.
Encore un immense merci à toute l’équipe et aux copains de Thorus pour ce week-end inoubliable !

IMG_6478IMG_6474IMG_6452IMG_6471IMG_6447

CrossFit Portet sur Garonne 27 Avenue de Larrieu 31120 Portet-sur-garonne
05 61 91 38 74
Email: contact@crossfitportetsurgaronne.com
http://crossfitportetsurgaronne.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s