Blablabla

10 problèmes rencontrés par les CrossFit girls

  1. Trouver un pantalon adapté à tes cuisses ET à ta taille.
    Les squats, c’est super pour développer le chalala de Kim K (sans avoir le chirurgien à Beverly Hills ou le mari qui se prend pour la réincarnation de Jésus), sauf que ça a tendance à causer une explosion du jambon. Ton corps change, il te faut de l’eau, de l’eau ! Et ta taille n’a jamais été aussi fine (pas même quand tu as tenté le régime soupe aux choux en 2001). Sauf que le lobby des cuisses de grenouille domine l’industrie du vêtement. Donc trouver un pantalon adapté à ta nouvelle morphologie devient aussi improbable que retrouver Jean D’Ormesson dans Les Anges de la Télé-Réalité.
  2. Vos lendemains de leg day sont vos nouveaux lendemains de cuite.
    Bah voilà, on a fait sa maligne à charger comme une mule sur les backsquats, histoire de faire peur aux garçons et de s’amuser un peu. Sur le moment, ça semblait être une bonne idée. Sauf que, maintenant que vous êtes au pied de votre escalier, que l’ascension de l’Everest sous LSD vous semble plus faisable et que votre vieille voisine folle dingue va encore penser que vous avez tenté de faire du karting dans un caddie (et sans combinaison de maître chien).
    1657a6af363a6bba483dd68ea9f42295
  3. Vous êtes la Carrie Bradshaw de la fringue de sport (mais sans Mister Big).
    Dans votre dressing, des brassières, shorts et autres chaussettes Stance à gogo. D’ailleurs, pour vous remonter le moral ou vous récompenser d’un PR, vous vous achetez de nouveaux vêtements de sport. Sauf que, vous n’avez plus vraiment de vêtements de ville (et vous n’avez plus vraiment envie d’en mettre) et votre tas de linge est l’équivalent nauséabond de l’Histoire sans fin.
  4. Vous avez des mains de maçon.
    …Sauf que vous ne savez toujours pas monter un mur. Bon, par contre, les pull up et les chest to bars sont vos amis (ou vont bientôt le devenir). A force de gigoter comme une possédée sur la barre à traction, le WOD prend parfois des allures d’exorcisme. Et paf, une giclée de sang. Les steaks sont devenus légion, tout comme le cal. L’intérieur de vos mains tient plus du cratère lunaire que la blanche mimine de damoiselle en détresse. Et quand vous passez la main dans le dos de votre moitié, ça fait scratch. Un gommage gratuit, c’est toujours ça de pris.
  5. Le regard des autres peut être pénible…
    Bien entendu, le terme « les autres » s’applique aux non-crossfiteurs. Soit ils vous prennent pour une petite chose fragile ou ils pensent que vous êtes une sorte de bête curieuse qui aurait sa place dans un épisode de C’est mon choix. Ils s’imaginent souvent que vous êtes une sorte de maboule qui, à terme, va se transformer en tas de gros muscles avec des veines gonflées, et affublée d’une moustache. Ils vous servent du « être musclée, ce n’est pas féminin » à toutes les sauces et vous encouragent à troquer le CrossFit contre un cours de zumba sur roller. Ca vous donne envie de les cleaner ou de les manger.
    cad3580b79d10e92c3392f0a1a40d9883cc50c91cde5bfab2a54f3a46f0406cb.jpg
  6. Votre entourage pense que votre moitié est une brute.
    Moralité, vous vous sentez obligée d’expliquer à votre esthéticienne/votre maman/votre tonton que, les hématomes sur vos jambes, c’est juste à cause du hang clean. Mais la pauvre femme/homme ne comprend rien. Forcément, elle/il ne fait pas de hang clean !  Vous êtes à deux doigts de l’inviter à faire une séance d’essai pour éviter les problèmes avec SOS femmes battues.
  7. Vous avez l’impression d’être Wonder Woman au pays des Bisounours neurasthéniques.
    En dehors de votre obsession étrange pour les tresses, cette impression se traduit par l’envie de vous déshabiller dès qu’il fait plus de 12°C par le sentiment d’être une warrior. Alors qu’une femme doit avoir des bras comme des cures-dents (dixit la presse féminine et Photoshop), manger plus de salade verte qu’un lapin albinos dépressif, aimer ce qui est rose et à paillettes et être une princesse qui a beaucoup de mal à porter ses sacs de soldes, vous avez juste envie de botter les fesses aux diktats. Non seulement vos bras ou vos cuisses sont plus musclés que ceux des autres femmes, mais vous avez une confiance en vous à toute épreuve. Tout ça parce que vous savez que vous pouvez faire leur fête à 150 wallballs…
    7fb96da79bafe3d1a7e7f30c9fa922cc81bb45ee4baffe3f0d827ad9498914f3
  8. Vous avez un IMC qui ne sert à rien.
    Techniquement, vous frisez le surpoids. Et là, c’est le drame ! Votre généraliste préconise un petit régime Ducon à base de crottes de nez de poney et de carottes radioactives. Sauf que l’IMC n’est qu’une mesure très partielle ! Le taux de masse grasse n’est pas pris en compte, et là, c’est la fin des haricots. Si votre doc se base uniquement sur le chiffre sur la balance, ça risque de grincer des dents. Et c’est reparti pour lui expliquer en quoi consiste le CrossFit. Ca ne fera que la 12e fois.
  9. Le vendredi, vos cheveux ressemblent à du carton.
    Il faut dire que depuis que vous avez découvert le shampoing sec, votre vie semble bien plus facile. Plus besoin de se faire un shampoing alors que vous retournez vous entrainer dans moins de 12 heures. Qui plus est, vous avez déjà connu la délicieuse sensation du shampoing avec un steak? Pas étonnant que, comme Pablo Escobar, la poudre soit devenue votre meilleure amie.
  10. Vous passez votre vie sur YouTube.
    Récapitulatifs des Regionals, vlogs de Brooke Ence, observation intensive des habitudes alimentaires de Simply Mander (ça donne des idées pour le meal prep), quand vous n’êtes pas à la box, vous chiller sur le canapé en mode CrossFit. Votre historique YouTube a tout du CrossFitPorn. Votre nouvelle lubie? Les tutoriels pour apprendre à faire des tresses. Indispensables pour arrêter de se prendre la perruque dans la corde à sauter…

fb

Publicités

1 thought on “10 problèmes rencontrés par les CrossFit girls”

  1. Hahahah excellent! PIR les pantalons j’ai trouvé la solution!!! Oyez oyez Crossfit girls : chez Uniqlo ils font des jegging cest un legging mais on dirait un vrai jean. Il y a les coutures d’un jean, le petit bouton mais c’est un legging (promis ca ne se voit pas que c’est un legging!) bref à faire tourner d’urgence! Bises! Ah et ça coûte 25 balles!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s