Blablabla, Test

Jump !

Monsieur Grey va vous recevoir…
Voilà certainement la manière la plus appropriée de dire qu’il y a des DU dans le WOD. Parce que, forcément, l’apprentissage et la maîtrise de ces fichus doubles tours de corde à sauter reviennent à peu près à faire une plongée dans les milieux SM lors d’un reportage avec Bernard de la Villardière. Mais malgré tout ce qu’à vu ce bon vieux Nanard, les double under, c’est du sérieux. Pire que les filières de l’Est. Et si, comme moi, à la récré vous préfériez vous battre plutôt que de faire de la corde à sauter, le chemin risque d’être franchement long.

Comment réussir à passer des DU? Question universelle. Vous avez 3 heures.
Depuis la nuit des temps, il se murmure que sacrifier des marmottes vierges sur des jerk blocks un soir de pleine lune ne suffit pas toujours à s’attirer les faveurs des dieux de la corde à sauter. Seule solution? Bosser encore, et encore, et encore. A l’image des autres mouvements de notre sport, les DU sont un travail de longue haleine. Sauf que, et c’est là la bonne nouvelle, devenir un roi ou une reine des DU ne dépend pas QUE de vous. Le choix de la corde à sauter est juste primordial.

almost-have-double-unders.jpg

Oubliez votre vieille corde de CE2, sauvée in extremis du vide grenier organisé par votre grand-mère. Le modèle décollera peut-être votre nièce de sa PS4 pendant 14 secondes mais pour le WOD, c’est « niet ». L’autre tentation? Aller au moins cher. Après tout, quand on ne sait pas faire les DU, pourquoi mettre cher dans une corde? On investira dans quelques mois ! Sauf que quand votre coach commencera à tripler les simples, vous comprendrez l’utilité de bosser les DU…et donc d’avoir une bonne corde. Et puis, vous voulez vraiment changer de corde tous les 6 mois?

L’avion de chasse en la matière, ce sont les cordes Velites. Utilisées par des athlètes comme Alexandre Jolivet ou Jessica, elles ont l’ambition de « faire voler les athlètes » (et sans l’aide d’un canon de cirque). Alors?
Même pas besoin de prendre du LSD, la promesse est tenue ! Je ne me suis pas contentée de quelques DU au coin d’un stand : la marque m’a offert l’opportunité de tester la Vrope Fire 2.0. Merci Velites !

IMG_3159.jpg

Depuis plusieurs mois, je mets ma Vrope Fire 2.0 à l’épreuve de tous les WODs, histoire de pouvoir vous en parler le plus précisément possible !
D’abord, le premier avantage : on peut choisir son câble. Une très bonne idée pour faire évoluer sa corde en même temps que son apprentissage de la torture médiévale des DU. Si tu as bien suivi tes cours de physique, tu comprendras aisément qu’un câble plus gros sera moins rapide. Ce qui peut être fort utile quand tu ne sautes pas encore comme un cabri.

sans-titre-jpg-copie

 

Plus les DU deviennent faciles (si, si, ce n’est pas un mythe), plus on peut passer sur un câble fin et rapide. Là, vous pourrez envisager de tenter les triple (promis, je ne bois pas d’alcool en écrivant cet article : je me dois de rester plus ou moins lucide).

Rangée dans sa petite pochette, la corde reste à l’abri des assauts d’un shaker qui fuit… Cela permet également d’éviter que le câble ne se torde et fasse des nœuds (toi aussi tente le salto avant pendant tes DU). Sachant que je suis la reine pour tordre les câbles de mes cordes, je peux vous assurer que le câble Velites est increvable ! Habituellement, j’ai beau enrouler le câble avec des trésors de précaution, ça finit toujours dans le même état que des écouteurs dans le fond d’un sac. Là, ma corde reste comme neuve. Comme dirait le groupe préféré des mariés alcoolisés, c’est bon pour le moral.

img_3167

Pour être honnête, je savais faire des DU avant d’avoir ma corde Velites. Reste que je vois une vraie différence lors des WODs. Le câble tourne vite et bien. Il ne s’use pas trop vite, et ce malgré un sol franchement abrasif. Les poignées, un brin matelassées comme un sac Chanel version CrossFit, sont agréables et permettent de garder la corde solidement en main. Les DU s’enchaînent avec aisance.

Et comme on peut acheter les câbles séparément, pas besoin de changer toute la corde !
Le seul hic? Les poignées sont assez grandes. Ce qui est assez déconcertant quand tu as des mains dignes d’un enfant de 7 ans. Je savais bien que j’aurais du manger plus de soupe dans mon enfance.

img_3191

Velites offre également trois couleurs de poignées (noir, acier et rouge) et la possibilité de les customiser. Certes, c’est un peu gadget mais ça fait toujours plaisir de crier son amour pour Eddy Mitchell sur les poignées de sa corde à sauter.

Le prix pour cette petite merveille? 49.90 €. Oui, c’est un investissement ! Mais finalement, ce n’est pas très cher pour commencer votre grande histoire d’amour avec les DU 🙂 Pour se laisser tenter, c’est par là.

Un grand merci à Velites pour m’avoir permis de réaliser ce test.

facbook-like-and-share-thumbs-up

Pour connaître les dernières news du blog et de la planète CrossFit, n’hésitez pas à liker notre page Facebook.

 

 

Publicités

1 thought on “Jump !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s