Non classé, Rencontre

En route pour le French Throwdown !

A quelques jours de la finale du French Throwdown à l’INSEP, nous avons rencontré Sophia. Avant d’entrer dans l’arène les 18 et 19 juin prochains pour la finale scaled, elle a eu la gentillesse de répondre à nos questions. Merci Sophia et on te souhaite de tout éclater !!

  • Peux-tu te présenter? 

Bonjour, je m’appelle Sophia, j’ai 28 ans. Je travaille en tant que gestionnaire d’information au sein d’un groupe international d’ingénierie de transports urbains.

Je tiens aussi un blog au sujet de mon autre passion : les voyages -> Une-voyageuse.com

1.png

  • Quel est ton parcours sportif? 

Contrairement à beaucoup de crossfiteurs, je n’ai pas de passif sportif. J’ai fait du basket étant plus jeune mais jamais à haut niveau.

Disons que j’étais plutôt le genre de personne qui se motivait difficilement à courir le dimanche mais était à bout de souffle au bout de 2 kms, qui avait des courbatures partout après…Je m’alimentais aussi vraiment mal (peu voire pas du tout de fruits/légumes, beaucoup de sucré, gras…).

  • Depuis combien de temps fais-tu du CrossFit? Dans quelle box?

J’ai découvert le CrossFit il y a un peu plus de 3 ans, à la box de Reebok CrossFit Louvre où je me suis entraînée pendant 1 an. Suite à des changements personnels, j’ai dû arrêter un petit moment. Je me suis entraînée quelques mois chez Crossfight, avant de rejoindre il y a un peu plus d’1 an CrossFit Lutèce, une super box qui est devenue ma seconde maison !

  • Combien de fois t’entraînes-tu par semaine? 

Je suis le rythme suivant : je m’entraîne 3 jours, puis 1 jour de repos « complet », puis 3 jours d’entraînement, puis un jour de repos dit « actif » (course, natation…etc).

  • Comment as-tu découvert ce sport? 

C’est mon copain de l’époque qui m’a fait découvrir le CrossFit. Quand il m’en parlait ou quand je le voyais s’entrainer, je n’étais pas fan du tout. J’avais l’impression que les personnes qui pratiquaient ce sport étaient « trop » à fond dedans, que c’était dangereux… Mais en vérité, et avec le recul, je crois que j’avais surtout peur de ne pas y arriver…

Pour être tout à fait honnête, c’est quand j’ai vu toutes ces belles crossfiteuses super bien roulées qui entouraient mon copain de l’époque que je me suis dit qu’il y avait un gros danger potentiel, et que j’avais tout intérêt à me bouger un peu les fesses lol. Ma séance d’essai a été une vraie épreuve à la fois physique (des courbatures partout pendant 2 semaines) mais aussi mentale : je prenais conscience de ma mauvaise forme physique, de mon laisser-aller, et du boulot en perspective pour me remettre en forme ….

Petit à petit, j’ai appris à prendre du plaisir dans l’effort, à me faire confiance et je suis devenue accro ! J’ai fini par faire partie de cette communauté de crossfiteurs que je trouvais au départ si étrange…

3

  • Qu’est-ce qui te plaît dans le CrossFit? 

J’aime l’aspect complet de ce sport qui nécessite de la force, de l’endurance de la coordination, de la souplesse et surtout beaucoup de mental. Moi qui déteste la routine, j’ai aimé la diversité des mouvements et des wods.

Aussi, le fait de s’entrainer en petit groupe est super stimulant. Même si la plupart des wods sont individuels, on se motive les uns les autres, on se donne des conseils, on finit par bien se connaître et à nouer des liens très forts. Je m’entraîne toujours avec la même petite équipe matinale de 7h15 et on rigole vraiment tout en progressant ! On est tous si différents mais chacun de nous a son petit grain de folie qui fait que c’est un bonheur de débuter la journée tous ensemble. On arrive à faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux, et c’est tout ce qui compte pour moi.

2

  • Quels sont tes mouvements/ benchmarks préférés? Ceux qui tu n’aimes pas?

Mes mouvements préférés sont tous ceux que j’ai mis du temps à maîtriser: les double unders, les HSPU, les pistols.

Mon mouvement cauchemardesque c’est… Le muscle up bar ! J’ai une grosse frustration car j’ai réussi à en passer quelques-uns, puis le jour où il a fallu en faire pour un wod des Opens, j’ai eu un gros blocage et plus possible d’en passer un seul depuis L Mais je ne lâche pas l’affaire !

Sinon, je déteste particulièrement les thrusters !

  • Pourquoi t’être inscrite aux qualifications du French? 

En janvier dernier je suis partie 1 mois seule en Asie et cela a été l’occasion pour moi de prendre du recul et de me fixer de nouveaux objectifs. L’une des résolutions que j’ai prises était de m’investir davantage dans le CrossFit. J’avais envie de me challenger. Et quand j’ai appris qu’une nouvelle catégorie scaled allait se mettre en place pour les French, j’ai sauté sur l’occasion !

4.png

  • As-tu fait d’autres compétitions auparavant? 

J’ai participé aux opens pour la première fois cette année, mais sinon avant ça je pratiquais le CrossFit plus comme un sport de « remise en forme ».

  • Comment as-tu vécu les qualifications? Surtout compte tenu du fait que tu étais ambassadrice de la compétition pour Reebok avec Joseph…

Deux semaines de qualifications : c’est très court mais très intense. A la fois sur le plan physique et mental. J’ai repassé plusieurs fois toutes les épreuves : je voulais vraiment être sure de donner mon maximum pour n’avoir aucun regret ! Cela n’a pas été facile mentalement non plus. Pour la petite anecdote, j’avais fait un super score au wod 3 mais je me suis rendue compte que mes squats avaient été mal filmés et j’ai donc dû le repasser le soir même après le boulot… Avec heureusement seulement 4 secondes de plus sur le score initial !

J’ai appris à m’entourer des « bonnes » personnes, celles qui me poussent vers le haut et d’éviter les médisants et les jaloux. Dans ce genre de compétition, il y a toujours des gens pour critiquer, ou essayer de nous freiner dans notre élan. Je crois qu’il faut savoir se « nourrir » de ces ondes négatives et les transformer en énergies positives.

Les vidéos que j’ai eu la chance de tourner pour Reebok ont été la cerise sur le gâteau. Le tournage a été une expérience enrichissante et je suis très contente du résultat ! J’ai eu beaucoup de retours positifs et cela a notamment permis à certaines personnes de mon entourage de mieux comprendre ma passion. Je remercie pour ça le professionnalisme l’équipe de Reebok et Onde2choc.

5

  • A quelques jours de la finale, comment te prépares-tu? As-tu modifié ton entraînement? Ton alimentation?

L’alimentation est pour moi primordiale. J’ai commencé à adopter une alimentation plus équilibrée depuis septembre dernier mais en vue de la finale j’avais besoin d’un vrai suivi diététique en vue d’améliorer mes performances. J’ai donc fait appel à un diététicien que tous les crossfiteurs s’arrachent – Idriss (WE Nutrition) – qui m’a mis en place un programme personnalisé depuis 2 semaines. J’ai pris conscience des mauvaises habitudes que j’avais et je ressens déjà les bienfaits de son programme : moins de fatigue, plus de performance !

Concernant mes entrainements, je continue à m’entraîner le matin en suivant le programme de ma box et je reviens le soir pour travailler des points plus spécifiques.

  • As-tu un suivi plus spécifique de la part de tes coachs? 

Oui, je suis un programme d’Antoine Escrivant, le headcoach de CrossFit Lutèce, qui me fait travailler la force et la technique en haltérophilie notamment. Ce que j’aime dans sa manière de coacher c’est qu’il me laisse travailler en toute autonomie tout en connaissant parfaitement mes points forts et mes faiblesses.

  • Comment te sens-tu? Zen ou un peu peur? 

J’ai vraiment hâte d’y être, je suis motivée à fond ! Mais évidemment j’ai peur, surtout que le niveau de mes «concurrentes » est très élevé. Ayant une grosse tendance à ne pas avoir confiance en moi, j’ai peur de ne pas être à la hauteur. Après, j’essaye de ne pas me mettre trop la pression, le CrossFit est avant tout un loisir, et je dois continuer à prendre du plaisir.

  • As-tu des objectifs pour cette finale?

Je sais pertinemment que je ne gagnerai pas mais je me suis fixé comme objectif de faire partie des 10 premières du classement. J’ai aussi comme objectif de me surpasser et de me surprendre !

  • Que représente le French Throwdown pour toi?

Une des plus grandes compétitions en Europe, organisée par des personnes que j’apprécie beaucoup puisque ce sont elles qui m’ont fait découvrir et aimer le CrossFit ! (La team Crossfit Louvre : Daniel, Elie, David…etc).

  • Quels sont tes objectifs à long terme?

J’espère continuer à progresser, et participer à plusieurs autres compétitions cette année. L’objectif est clairement de me qualifier l’an prochain au French en RX (team ou indiv).

Il me semble également important de conserver ma forme, ma santé. Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu aucune blessure à cause du CrossFit, et j’espère que ça continuera comme ça.

  • Le mot de la fin?

J’encourage ceux qui ne connaissent pas le CrossFit à venir essayer, pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Et surtout : rendez-vous les 18-19 juin à l’INSEP J

Pour connaître les dernières news du blog et de la planète CrossFit, n’hésitez pas à liker notre page Facebook.

Publicités

1 réflexion au sujet de “En route pour le French Throwdown !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s