Nutrition, Paleo, Récupération

Whey…mais non, épisode 1

 

Le WOD est (enfin) terminé. Vous avez l’œil encore moins frais qu’une crevette à l’antigel..Pas le temps de vérifier qu’il ne manque aucun morceau de votre corps que, déjà, les copains se ruent vers leurs shakers. Vanille, chocolat, banane, cheesecake, … Ce ne sont pas les parfums qui manquent, mais la whey, pour vous c’est « no way ». Alors, quelles sont les alternatives à la poudre ( je ne parle QUE de la whey…)?

200

Déjà, la whey, c’est quoi?
Elle provient du lait et correspond à ce qu’on appelle le lactosérum ou petit-lait. Lors de l’élaboration des fromages, c’est le liquide produit lorsque le lait commence à cailler (oui, ça fait rêver). On se débarrasse ensuite de la majorité du lactose et, joie des processus industriels, le produit est transformé en poudre puis, au besoin, aromatisé. Ca vous dit un petit schéma imaginé par Myprotein pour résumer tout ça?

The-Zone

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas consommer de la whey, sachez que, pour un sportif, les besoins en protéines ne sont pas négligeables : 1.2 à 1.4 g/kg/jour pour un sportif d’endurance et 1.6 à 2 g/kg/jour pour un sportif dans les disciplines de force (chiffres issus de Rééquilibrage alimentaire de Bénédicte Le Panse, pour 4 à 5 entraînements par semaine).

Faire des shakers, c’est bien. Mais il ne faut pas oublier que l’essentiel de notre énergie provient de la nourriture, la vraie.

FullSizeRender (1).jpg
Ah bon, la crêpe au Nutella, ça ne marche pas? 


Aussi, quels sont les aliments riches en protéines?
Si vous avez suivi mon blabla (vous avez suivi, non? Burpees !!!), vous ne serez pas surpris d’apprendre que les produits laitiers, en plus d’être nos amis pour la vie (ou pas), sont riches en protéines. Mario et Maria vont être contents, le parmesan, c’est bon pour les muscles. Et là, c’est le drame : vous mangez Paléo ou vous ne supportez pas le lactose. Impossible de se gaver de fromage blanc sous peine d’émanations de gaz à effets désociabilisants ou d’expulsion définitives de la confrérie des hommes à peau de bête.
Autres options : quinoa et lentilles (à limiter dans le cadre d’un régime Paléo), noix, sardines, œufs, viande…Comme je n’ai pas la science infuse (j’ai fait un Bac S mais ça ne m’a servi qu’à propager des MST chez les drosophiles), cette liste n’est pas exhaustive !
Reste que, comme je suis une fille un peu bobo, j’ai développé une légère addiction aux graines de chia (oui, le nom est laid mais je ne suis pas responsable de leur stratégie marketing). Cela ressemble beaucoup aux graines de pavot, ça n’a pas particulièrement de goût mais c’est riche en protéines. Pas mal pour faire du muesli ou tenter les puddings de chia avec des fruits frais (hurlez si vous voulez des recettes…).

Mango-Chia-Pudding
Copyright : dailyburn.com

Pas envie d’emmener votre tranche de foie de veau à la box? Et le format shaker vous plaît bien quand même? On fait comment?

Option 1 : on craque son slip chez Brennos
Ne le dites pas à votre banquier mais, en plus d’être bien d’chez nous, Brennos propose des belles alternatives aux protéines animales (c’est Brigitte Bardot qui va être contente). Si ton kif, c’est la poudre, le Protein Superblend est pour toi, l’ami.

brennos prot
Un sachet de 750 g avec les Riri, Fifi et Loulou de la prot’ végétale : chanvre, riz brun et pois jaune. Certes, il faut demander un peu d’aide à Picsou pour investir (45.99 € la bestiole) mais comme dirait l’autre, ton corps est un temple (OK, ça ne s’applique pas au cheat day).
Pour des options un peu moins onéreuses, sachez que des sites comme Myprotein ou nu3 proposent aussi des protéines d’origine végétale.

Option 2 : on bosse !
Pourquoi ne pas utiliser ses petites mains pour préparer son shaker? Mon pauvre ami, tu manques d’imagination? Pas d’inquiétude, je suis là. Voici une recette tirée de The Performance Paleo Cookbook de Stephanie Gaudreau.

performance.jpg

Dans un blender, mettre 240 mL d’eau, 3 glaçons, 120 g de cerises surgelées et 2 œufs. On ferme le couvercle (n’est-ce pas???) et on mixe pendant 30 secondes. Tu n’aimes pas les cerises, l’ami? (tu es un peu chiant, non? Je rigole, cher lecteur A-DO-RE) Il suffit de les remplacer  par un autre fruit. Elle est pas belle la vie?

Non! Non? Le problème, ce n’est pas vraiment la whey mais les shakers? Comme je te comprends ! D’autres solutions sont possibles…mais ça, c’est dans l’épisode 2. A suivre…
Pour connaître les dernières news du blog et de la planète CrossFit, n’hésitez pas à liker notre page Facebook.

 

 

Publicités

1 réflexion au sujet de “Whey…mais non, épisode 1”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s