Test

J’ai testé la Reebok CrossFit Nano 5.0

Ca te dit de tester les Nano 5.0? C’est la question posée par Reebok à la rentrée.

Euh…comment dire? Ne bougez pas, je fais quelques deadlifts de la joie et je vous réponds tout de suite.

OUI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Oups, j’ai un peu bavé.

Depuis le printemps dernier, Reebok a fait un teasing de fou autour de la Nano 5.0. Quand j’ai vu le tout premier visuel, version noire et grise, j’ai un peu fait ma fine bouche et j’ai juré sur l’autel du dieu des cupcakes que je resterai fidèle à mes Nano 4.0. Mais je suis faible (en tout cas, quand il est question de chaussures) et l’univers m’a envoyé un message (aucun rapport avec les messages qui ont causé quelques ennuis à Jeanne D’Arc). Oui, c’est le drame : j’étais à Paris le jour de la sortie des Nano 5.0. Promis Monsieur le juge, ce n’était pas intentionnel, c’était pour le travail (la preuve, j’étais même en robe !!). En attendant mon impératif pro, je suis allée à la box Reebok CrossFit Louvre (ce n’est pas de ma faute si la gare Saint Lazare est si proche de cette box). Et là….

Reebok a encore très bien fait les choses : les Nano 5.0 pour femme se déclinent dans des couleurs vraiment punchy. Et hop, on en rajoute une couche avec les couleurs spéciales pour les Games…et la version customisée par Camille Leblanc-Bazinet.

Et voilà, c’est Noël en septembre, merci Reebok ! Elles arrivent en Lilac Ice / Black / Royal Orchid / Fierce Fuchsia et là, c’est le coup de foudre. Elles sont superbes. J’ai envie de faire comme les enfants : les mettre au pied de mon lit. Sauf que, ma petite cocotte, ce sont des chaussures de CrossFit. Donc elles sont belles mais elles donnent quoi pendant un WOD?

Image1
Shoes : Reebok Nano 5.0 / Headband : Junk / Socks : Stance / Leggings : SKINS / Short : Lululemon

Cela fait presque un mois que je les teste tous les jours. Haltérophilie, course, burpees, …Elles en ont vu de toutes les couleurs. Et franchement, j’ai un peu oublié mes Nano 4.0 chéries. Ce qui est le plus frappant : la légèreté et le confort des Nano 5.0. Ca revient à faire du CrossFit dans des chaussons (mais en plus glamour et technique. Et puis les charentaises, ça tient chaud).
A mon sens, c’est là que réside la différence majeure (en plus du design, bien entendu). Pendant les phases de course avec mes Nano 4.0, j’avais l’impression d’être enfermée dans un lave-linge. Déjà que ma santé mentale est discutable, imaginez ce que ça peut donner à long terme tous ces chocs à la tête.

Entendons-nous, les Nano 5.0 ne sont pas des chaussures de running. Comme toutes les Nano, elles ont vocation à être polyvalentes et cette polyvalence est vraiment accrue avec les Nano 5.0. Elles me semblent plus complètes que la version précédente pour la pratique du CrossFit.

Image1(1)
Shoes : Reebok Nano 5.0 / Headband : Junk / Socks : Stance / Leggings : SKINS / T-shirt : Nike / Débardeur : Reebok (CrossFit Games) / Rope : RPM

Leur légèreté est aussi un avantage quand il s’agit de faire des exercices au poids de corps…comme les pull-ups ou encore de s’acharner sur des double-unders. A aucun moment je ne me suis sentie freinée dans mes reps (en tout cas, freinée par mes chaussures. En ce qui concerne le petit pot de glace au caramel au beurre salé de la veille, c’est une autre histoire).

Parlons d’haltéro (yeah !). Là encore, les Nano 5.0 ont vocation à être polyvalentes (oui, je sais je me répète. Mes neurones vont bien, merci), pas à remplacer des chaussures d’haltéro. Mais avouez qu’il est un peu pénible de passer son WOD à changer de chaussures. Une paire pour le skill, une paire pour le metcon? Toi aussi, fais la Paris Hilton du CrossFit. Tout le monde n’a pas envie de transporter sa maison sur son dos (pas comme moi !). Avec les Nano 5.0., les skills haltéro se passent en toute stabilité (merci la technologie Natural Last) et elles permettent d’enchaîner une grande variété de mouvements durant les metcon sans vivre un moment de doute quand il faut alterner DU et cleans.

Les Nano 5.0 ont également une tige en Kevlar, ce qui doit garantir durabilité et solidité. On verra comment les Nano 5.0 vieillissent mais pour le moment, elles n’ont pas bougé.

Alors oui, elles coûtent 130 € mais si vous cherchez de bonnes chaussures de CrossFit, avec du style et qui ne vous lâcheront pas pendant un WOD, allez-y !

Pour les acheter, c’est par ici.

Pour connaître les dernières news du blog et de la planète CrossFit, n’hésitez pas à liker notre page Facebook.

Publicités

2 réflexions au sujet de “J’ai testé la Reebok CrossFit Nano 5.0”

  1. merci pour votre article! j’ai une question concernant la pointure. doit-on choisir une 1/2 taille au dessus? j’ai entendu dire qu’elles taillaient petit.. mais les avis des consommateurs sont partagés…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s