Evénement, Reebok CrossFit Games

Les Reebok CrossFit Games : le village.

Les Reebok CrossFit Games, c’est Disneyland version CrossFit. Pas de Minnie et Mickie mais plutôt Rich, Camille, Lucas et tous leurs amis. Non seulement, il y a une ambiance de dingue, que le « spectacle » vaut le déplacement mais il y a aussi un village absolument énorme, qui compte tout ce que le CrossFit a de marques de vêtements, cordes à sauter et compléments alimentaires. Bref, une catastrophe pour tous les banquiers. C’est aussi la possibilité de jouer les fans hystériques puisque les marques organisent des rencontres et dédicaces avec les athlètes. Un espace est également aménagé pour faire des WOD et suivre des séminaires, activités autour du CrossFit.

A noter : avis aux accros du shopping, le village n’ouvre pas dès le début des Games. Il faut attendre le milieu de la semaine pour faire griller la carte bancaire. Insoutenable. Oui, je sais. (Mais pas de panique, il y a des petits stands Reebok répartis dans le Stubhub pour tous ceux qui ne pourraient pas attendre l’ouverture du village).

1er arrêt immanquable : la tente Reebok. 

IMG_6899

Que dis-je ! Les tentes Reebok ! L’espace est juste énorme. C’est le stand le plus grand de tout le village. Cette année, on commence par une rétrospective de tous les équipements des Games…

IMG_6895

IMG_6896

…avant de pénétrer dans le magasin. Et là, catastrophe : tous les équipements des Games sont disponibles…et un nombre incalculable de chaussures et accessoires.

Oui mon chéri ! Encore du shopping !
Oui mon chéri ! Encore du shopping !

2e arrêt : la tente Rogue.

Et là, tu regrettes franchement d’habiter à l’étranger et de prendre ce fichu avion, avec sa limitation de poids pour les bagages. Parce que juste tellement indispensable d’avoir un poids utilisé pendant les Games ! Ben Smith a peut-être transpiré dessus !!!!! Enfer et damnation. Bah non, tu les regardes en bavant…et tu t’achètes un t-shirt.

IMG_6944

IMG_6945

Autre côté sympa de la tente Rogue : avoir la possibilité de tester les équipements, y compris ceux qui viennent d’être utilisés lors des épreuves. Et là, tu serres les fesses pendant que tu tentes de retourner le pig ou pour éviter de se vautrer en essayant l’engin du diable, autrement connu sous le nom de True Form Runner.

IMG_1366

Un peu de récup?

Le stand Compex était au milieu du village. A notre disposition, une armée de démonstrateurs et de confortables fauteuils pour tester les dernières innovations de la marque. Quelques patchs artistiquement disposés sur mes jambons et c’est parti pour une session de récup post squats (coucou le WOD à CrossFit SouthBay). Quand on n’a jamais testé, les impulsions surprennent un peu dans un premier temps mais au bout de 20 minutes, on sent ses jambes légères légères légères (libérées, délivrées !)

IMG_6923

Un investissement?

Comme je suis une gourde (si, si, parfois, je sais reconnaître mes travers), j’ai flingué ma première corde à sauter en ne la rangeant pas correctement. Je la roulais vaguement et hop, dans le sac. Forcément, au bout d’un moment, elle a fait des nœuds. Ca finissait par être compliqué rien que pour les simples, alors les doubles, c’était de la science-fiction.

Aux Games, les stands ne manquent pas pour acheter des cordes à sauter. Mais c’est tout de suite plus tentant quand tu peux tester le matos et…passer des DU (miracle !!!). Deuxième avantage? Que la corde soit réglée à ta taille et customisable (OK, ça fait presque 3 avantages, là). C’est ce que proposait le stand de la marque RPM, qui équipe notamment Molly Vollmer et Andrea Ager. Alors, pourquoi pas moi? (bon OK, c’est présomptueux, mais avouez qu’elle en jette, cette corde).

IMG_6932

On refait son dressing!

Question fringues, il y a absolument tout ! NorCal et CrossFit Mayhem ont un stand de produits dérivés. Junk propose des centaines de bandeaux. Rokfit, Barbells for Boobs, Progenex, WOD shop, Life As Rx et des dizaines d’autres proposent t-shirts, débardeurs et autres shorts. On fonce même chez Relentless Jeans pour trouver un short ou un pantalon adapté aux cuissots des athlètes. Et l’investissement (80 et quelques dollars) vaut vraiment le coup !

On mange quoi?

C’est bien connu, le crossfitteur a tout le temps faim. Au village, on peut manger et boire à longueur de journée. Quest donne des barres protéinées et offre des plateaux avec boissons et autres échantillons à tester. FitAid ou Green nous rafraîchissent et on peut remplir ses gourdes avec de l’eau sur les stands dédiés. Pour ceux qui ont une grosse faim, il y a le choix ! Burgers de bison, petits plats paléo, les food trucks ne manquent pas. Attention cependant, c’est un petit budget de manger aux Games : $16 en moyenne pour un plat.

Bon à savoir : si vous avez la patience d’attendre le dernier jour (pas évident !!!), sachez que la majorité des stands propose des réductions pour ne pas avoir à repartir avec la marchandise. Certains (comme des marques de boissons) donnent carrément leurs produits !

Pour connaître les dernières news du blog et de la planète CrossFit, n’hésitez pas à liker notre page Facebook.

Publicités

2 thoughts on “Les Reebok CrossFit Games : le village.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s